Rennes songe à Erding

  • A
  • A
Rennes songe à Erding
Partagez sur :

Leader de Ligue 1 depuis son succès obtenu dimanche face à Toulouse (3-1), Rennes n'est pourtant pas complètement serein. Car le club breton a perdu ce week-end son attaquant de pointe, Victor Hugo Montano, blessé pour un mois. Du coup, selon L'Equipe de mercredi, le staff rennais serait intéressé par Mevlut Erding. Pas sûr toutefois que le PSG laisse partir l'international turc.

Leader de Ligue 1 depuis son succès obtenu dimanche face à Toulouse (3-1), Rennes n'est pourtant pas complètement serein. Car le club breton a perdu ce week-end son attaquant de pointe, Victor Hugo Montano, blessé pour un mois. Du coup, selon L'Equipe de mercredi, le staff rennais serait intéressé par Mevlut Erding. Pas sûr toutefois que le PSG laisse partir l'international turc. Les départs conjugués d'Asamoah Gyan et Ismaël Bangoura, en direction de Sunderland et de Dubaï lors du dernier mercato estival, avaient inquiété l'entraîneur rennais Frédéric Antonetti. A juste titre. Car, si le club breton réalise un excellent début de saison - il occupe la première place après huit journées -, le secteur offensif des Rouge et Noir est plus que jamais dégarni, après la blessure contractée ce week-end par Victor Hugo Montano, face à Toulouse (3-1). Privé de l'attaquant colombien, victime d'une lésion musculaire aux ischio-jambiers, pour au moins un mois, le technicien corse dispose de peu de solutions de rechange. Le jeune Abdoul Camara, 20 ans, apparaît encore un peu tendre, alors que Jires Kembo-Ekoko, 22 ans, semble plus à l'aise sur les côtés que dans l'axe. Du coup, l'actuel leader de Ligue 1 ne serait pas contre l'arrivée d'un nouveau buteur. Après s'être vu opposé une fin de non-recevoir par Bordeaux et Lens sur les dossiers Yoan Gouffran et Razak Boukari, le club d'Ile-et-Vilaine aurait jeté son dévolu sur Mevlut Erding, selon une information révélée mercredi dans les colonnes de L'Equipe. Un début de saison difficile pour Erding Auteur d'une première saison plutôt réussie avec le Paris Saint-Germain - il a inscrit 15 buts en 31 matches de Ligue 1 -, l'international turc ne semble toujours pas avoir retrouvé ses marques lors de l'exercice 2010-2011. En huit matches de championnat et trois de Ligue Europa, l'ancien sochalien n'a pour l'instant inscrit qu'un but. C'était face à Saint-Etienne, lors de la 1ère journée (3-1). Tendu, comme le prouve son altercation à l'entraînement fin septembre avec le gardien Apoula Edel, qui lui reprochait de ne pas être assez incisif, le joueur de 23 ans serait-il prêt à changer d'air ? L'hypothèse semble pour l'instant fort peu probable, car le joueur a souvent fait part de son attachement au PSG et garde la confiance d'Antoine Kombouaré, qui l'a titularisé dimanche pour la réception de Nice (0-0). De plus, les dirigeants parisiens se souviendront sûrement que leurs homologues rennais avaient bloqué le transfert de Jimmy Briand en 2008, alors que ce dernier était en contact avancé avec le club de la capitale. Reste que Frédéric Antonetti, qui a rencontré son président Patrick Le Lay et le manager général Pierre Dréossi mardi au centre d'entraînement de La Piverdière, a dû faire part de son souhait de renforcer son secteur offensif, lui qui pointait les carences de son équipe dimanche malgré la victoire face à Toulouse: "Il y a eu beaucoup de paradoxes dans ce match. On a placé de bons contres et on s'est montrés défensivement. On doit être meilleur pour rester en haut. Il faut s'améliorer dans la récupération du ballon. Les Toulousains nous ont posés des problèmes mais n'ont pas eu d'occasions. Pour moi, cette première place est plus qu'anecdotique. On est là pour donner du bonheur mais l'entraîneur que je suis ne peut pas se satisfaire du contenu de ce soir. Je ne suis pas humble mais réaliste. On a beaucoup de progrès à faire". L'entraîneur rennais parviendra-t-il à convaincre ses dirigeants de mettre la main au portefeuille pour recruter un nouvel attaquant ?