Quand Nice finit à huit...

  • A
  • A
Quand Nice finit à huit...
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le Gym, battu à domicile samedi par Saint-Etienne, a terminé la rencontre à huit.

Il n'y a pas eu d'effet René Marsiglia. Il y a eu un effet Ruddy Buquet. Samedi soir, lors de la rencontre opposant Nice à Saint-Etienne, pour le compte de la 14e journée de Ligue 1, l'arbitre de la Ligue Picardie a exclu trois joueurs niçois et gâché le plaisir du nouvel entraîneur de l'OGCN, nommé en début de semaine à la place d'Eric Roy.

Le tournant de la rencontre a eu lieu à la 23e minute avec la faute dans la surface de réparation du gardien niçois David Ospina sur l'attaquant stéphanois Pierre Aubameyang. L'arbitre a décidé d'appliquer la fameuse double peine en sifflant penalty et en excluant le portier colombien. A peine sept minutes plus tard, Ruddy Buquet montrait à nouveau le carton rouge à autre Niçois, en l'occurrence Eric Mouloungui, coupable d'une intervention musclée sur Fabien Lemoine.

Trois cartons rouges directs

Enfin, à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, c'était au tour de Renato Civelli d'être exclu pour une faute sur Sinama-Pongolle. Trois cartons rouges directs, deux buts encaissés et une défaite salée : le compte est bon pour Marsiglia, logiquement désabusé. "C'est difficile de commencer une nouvelle aventure comme ça", a-t-il déploré au micro de Foot+. "On perd trois joueurs majeurs et, pour la suite des evenements, c'est pas évident."

Une équipe de Ligue 1 n'avait plus terminé à huit joueurs depuis neuf ans. Un carton rouge de plus et c'était l'arrêt du match... Battu, diminué pour les journées à venir, Nice recule à la 18e place du classement et retrouve une place de relégable en raison de la victoire de Dijon sur Bordeaux (2-0). La vie en rouge et noir...