Puel réclame 5 millions d’euros

  • A
  • A
Puel réclame 5 millions d’euros
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE 1 - Après son licenciement, l’ancien entraîneur de l’OL réclame des indemnités.

Claude Puel est sorti par la petite porte mais il ne veut pas non plus renoncer à tous ses droits. Licencié par l’Olympique Lyonnais pour faute grave le 20 juin dernier, un an avant le terme de son contrat, le technicien réclame le versement de près de 5 millions d’euros devant le Conseil des prud'hommes.

Salaires et indemnités

Il était devenu impossible pour Jean-Michel Aulas de maintenir son entraîneur à la fin de la saison. Mais ce licenciement a un coût. Claude Puel a en effet entamé une procédure d’urgence en référé. Il devrait être fixé le 27 juillet prochain.

Sur ces 5 millions d'euros, Claude Puel réclame 3,3 millions au titre des salaires qu’il aurait perçues jusqu’au terme de son contrat. Il demande ensuite 1,3 million au titre des indemnités de préjudice moral et professionnel. Il réclame également quelque 240.000 euros, portant sur des congés payés et le salaire du mois de juin.

Claude Puel a assisté à l’audience au Conseil des prud’hommes mais s'est refusé à tout commentaire. "Son contrat dit clairement que la rupture oblige le club à payer certaines sommes. Raison pour laquelle je viens en référé", a déclaré son avocat Me Guy Reiss pour justifier cette procédure d’urgence.

Lyon pas prêt à céder

"Je ne veux pas laisser le club attendre un an ou deux, c'est ce qu'il cherche, tout le monde le sait" a ajouté Me Reiss, à l’issue de l’audience. De son côté, l'avocat du club, Me Joseph Aguera a contesté cette procédure en référé. "Il y a eu un licenciement pour faute grave, une faute grave qui tient parfaitement". Et d’ajouter : "nous sommes très sereins sur ce que jugera le moment venu la juridiction sur cette faute grave".

Loin des tribunaux et des contentieux judiciaires, les joueurs de l’OL ont repris l’entraînement la semaine dernière. Le nouveau coach des Gones, Rémi Garde, a pris ses fonctions à l’occasion d’un stage de remise en forme en Autriche. Mais après une saison ratée et le départ de cadres comme Jérémy Toulalan, le septuple champion de France traverse une période plutôt délicate. Et les dernières déclarations de Jean-Michel Aulas sur les restrictions budgétaires durant le mercato d’été ne devraient pas vraiment rassurer les supporters…