PSG-OM : "ça peut dégénérer"

  • A
  • A
PSG-OM : "ça peut dégénérer"
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Christophe, un Ultra de l'OM, ne fera pas le déplacement. Il craint des incidents.

Si la LFP a décidé de fermer la tribune visiteurs du Parc des Princes, dimanche, pour le clasico face au PSG (21h00), les supporters de l'OM ont toujours la possibilité de s'y rendre par leurs propres moyens. En effet, à moins de 48 heures de la rencontre, le Parc n'affiche toujours pas complet ! Une sorte d'anomalie pour un PSG-OM qui s'explique par la politique du club de la capitale qui a interdit cette saison les abonnements dans les virages. Mardi, Michel Tonini, le vice-président des Ultras, a ainsi indiqué que "des milliers de places" avaient été achetées par les supporters de l'OM.

Cette gestion des sympathisants de l'OM au Parc, dimanche soir, pose problème. Christophe, membre des Ultras marseillais, a décidé de ne pas effectuer le déplacement, "même si ce n'est pas l'envie qui (lui) manque". "Je suis raisonnable", a-t-il indiqué à Europe 1. "Ca peut dégénérer. Vu la quantité, je pense que ce sont les Parisiens qui vont provoquer vu qu'il y aura un minimum de Marseillais. Ils parlent de problèmes de sécurité, mais les Niçois sont montés (à Paris), les Stéphanois sont montés, alors que dans le football, ce sont des supporters plus véhéments que ceux de l'OM."

Ecoutez le témoignage de Christophe, membre des Ultras, au micro de Nathalie Chevance :

Pour se rendre compte des tensions qui entourent ce Clasico, il faut se souvenir du dernier clasico au Stade Vélodrome. Annulé en raison de la grippe A, cet OM-PSG du 25 octobre (finalement joué le 20 novembre) avait donné lieu à une véritable bataille rangée dans la cité phocéenne. Les supporters parisiens, isolés près de la gare Saint-Charles, avait été pris pour cible par des sympathisants de l'OM issus des quartiers Nord. Un supporter du virage Auteuil avait également été renversé par un automobiliste.

Dimanche soir, le match fera l'objet d'un dispositif de sécurité très renforcé. Et pour cause, lors du dernier PSG-OM et en l'absence de supporters marseillais, les fans parisiens s'étaient affrontés Porte d'Auteuil. Un membre du Kop de Boulogne avait été mortellement passé à tabac. Vendredi, un des agresseurs présumés de Yann Lorence, issu du virage Auteuil, a été remis en liberté par une décision de la cour d'appel de Paris. Un élément qui rajoute encore de l'huile sur le feu au match de dimanche soir...