Prost: "Button avait-il le choix ?"

  • A
  • A
Prost: "Button avait-il le choix ?"
Partagez sur :

F1 - Alain Prost a accordé une interview exclusive à Europe 1 sur l'arrivée de Jenson Button chez Mclaren et l'arrêt du Finlandais Kimi Räikkönen.

Depuis plusieurs jours, le monde de la Formule 1 a connu plusieurs bouleversements. Consultant pour Europe 1, Alain Prost se réjouit de l'arrivée de Jenson Button chez McLaren et a hâte d'assister à la lutte entre l'écurie britannique, Ferrari et Mercedes GP (ex-Brawn GP). Le Professeur est en revanche inquiet pour l'avenir de Kimi Räikkönen, qui a décidé de prendre une année sabbatique.L'intersaison est particulièrement agitée en Formule 1. Après l'annonce du rachat par Mercedes de l'écurie Brawn GP, qui s'appellera désormais Mercedes GP Team, McLaren a confirmé mercredi avoir engagé le champion du monde en titre Jenson Button pour épauler Lewis Hamilton. Un transfert dont Kimi Räikkönen fait les frais. Le Finlandais, qui souhaitait revenir au sein de l'écurie britannique, n'a en effet plus de volant à hauteur de ses ambitions et a donc décidé de faire une pause pour peut-être mieux revenir en 2011.Dans une interview exclusive accordée à Julien Fébreau sur Europe 1, Alain Prost n'a pas été vraiment surpris par tous ces changements: "Sans aucune prétention, j'en avais déjà parlé à la fin du dernier Grand Prix. Je pensais qu'il allait se passer quelque chose, car il y avait des tractations depuis très longtemps de la part de Mclaren qui voulait racheter les parts que Mercedes détenait dans son équipe. De plus, Mercedes a toujours voulu une équipe à son nom".Hamilton est intrinsèquement plus rapideLe départ de Jenson Button était également en partie prévisible selon le quadruple champion du monde (1985, 1986, 1989 et 1993): "Mercedes a toujours voulu privilégier des pilotes allemands pour avoir une image nationale. Je ne suis donc pas non plus certain que les gens de Mercedes étaient fans de Jenson Button. On risque de s'acheminer vers une équipe Rosberg-Heidfeld, à moins qu'il y ait une autre surprise".Le Professeur s'est par ailleurs réjoui de l'arrivée de Button chez McLaren: "Hamilton est intrinsèquement plus rapide que Button. Mais on a vu aussi cette année que Button était un redoutable finisseur. Ça peut faire un bon équilibre. Maintenant, il va peut-être être un peu déçu mais est-ce qu'il avait vraiment le choix ? On lui a donné la possibilité de rester sous certaines conditions et pas seulement financières. La nouvelle direction avait-elle vraiment envie de lui ? C'est ça la vraie question".C'est le miracle de la F1Pour Alain Prost, la lutte promet de faire rage dans la course au titre, même s'il accorde une longueur d'avance à McLaren par rapport à Ferrari, qui alignera le duo Fernando Alonso-Felipe Massa: "La paire Hamilton-Button me paraît un peu plus forte. Chez Ferrari, on retrouve deux latins dans une équipe latine et ça ne sera pas si facile à gérer, même si ce sont deux pilotes exceptionnels. C'est le miracle de la F1. Quand tout va mal, et on ne peut pas dire que ça aille bien en ce moment, on arrive à avoir une équipe nouvellement promue, Mercedes, et puis deux trois équipes avec des tops pilotes, capables de nous faire rêver".La décision, de Kimi Räikkönen est en revanche "une mauvaise nouvelle" pour l'ancien pilote tricolore: "Kimi a énormément de fans. Il a parfois du mal à travailler en équipe. Les gens de Ferrari ont notamment peu apprécié qu'il soit toujours distant des ingénieurs, mais c'est un superbe pilote. Que va-t-il devenir ? Il va s'essayer au rallye, mais il est un peu nonchalant, il aime bien la fête, boire un petit coup. Lorsqu'on prend une année sabbatique, il faut être extrêmement sérieux, se préparer physiquement et mentalement. Ça risque d'être difficile pour lui. Les gens du milieu auront peut être du mal à lui faire de nouveau confiance en 2011".