Piquet alourdit l'addition

  • A
  • A
Piquet alourdit l'addition
Partagez sur :

Nelson Piquet Jr. a publié un communiqué où il réaffirme ses remords dans l'affaire de la tricherie du GP de Singapour 2008.

Nelson Piquet Jr. en remet une couche. Après le verdict du Conseil mondial du sport automobile envers Renault dans l'affaire de la tricherie du Grand Prix de Singapour 2008, le pilote brésilien a publié un communiqué sur son site officiel sans équivoque.Les enseignements de l'affaire:"Je regrette amèrement d'avoir obéis aux ordres qui m'ont été donnés. Chaque jour, je souhaite que jamais ceci ne soit arrivé. Mais je suis soulagé que la FIA ait terminé son enquête. Les dirigeants du Renault F1 Team ont pris la décision, tout comme moi, qu'il valait mieux que la vérité soit révélée et en accepter les conséquences. Le point positif de toute cette mise en lumière est que jamais une chose pareille ne se reproduira." Sa relation avec Flavio Briatore:"Je ne sais pas si les gens parviendront à me comprendre, car pour beaucoup, être pilote de Formule 1 est une chance extraordinaire, et c'est aussi mon avis. Tout ce que je peux vous dire est que mon aventure au sein de Renault s'est transformée en cauchemar. Après avoir rêvé si longtemps de devenir pilote de Formule 1, et travaillé avec acharnement pour y arriver, je me suis trouvé à la merci de Monsieur Briatore. La vraie nature du personnage n'est connue que de ceux qu'il a traités de la sorte par le passé. Il était mon manager et mon directeur d'équipe, il avait mon avenir entre ses mains et s'en fichait totalement." Les circonstances de son dérapage:"Lors du Grand Prix de Singapour, Monsieur Briatore m'a isolé et m'a mis plus bas que terre. Quand j'y repense maintenant, en prenant du recul, je n'arrive pas à croire que j'ai pu accepter une telle proposition, mais lorsqu'il m'en a parlé, je n'étais alors pas en mesure de refuser. Aujourd'hui, en écoutant les propos de Monsieur Briatore sur mon accident et les commentaires qu'il a adressés à la presse ces deux dernières semaines, je me rends compte qu'il m'a utilisé pour ensuite m'abandonner et m'humilier."Son avenir de pilote professionnel:"J'ai beaucoup appris au court des douze derniers mois, et reconsidéré quelles étaient les vraies valeurs dans la vie. Ma passion pour la Formule Un et mon envie de retrouver les circuits n'en a pas été altérée. Je réalise qu'il faut que je reprenne ma carrière à zéro. Tout ce que j'espère est qu'un équipe reconnaîtra à quelle point j'ai été étouffé chez Renault et me donnera l'opportunité de confirmer les promesses entrevues en Formule 3 et en GP2. Ce dont tout le monde peut être sur, c'est qu'il n'y aura aucun pilote de Formule 1 plus déterminé que moi à prouver ce dont il est capable." Son ultime mea culpa:"Pour conclure sur cette affaire, j'aimerais répéter à ceux qui travaillent en Formule 1, y compris aux gens géniaux chez Renault, ainsi qu'aux fans et au conseil d'administration, que je suis vraiment désolé de ce qui s'est passé. Je ne m'attends pas à ce que tout le monde me pardonne ou oublie ce que j'ai fait, mais au moins, les gens pourront tirer des conclusions basés sur les faits réels."