Piquet à l'origine de la triche !

  • A
  • A
Piquet à l'origine de la triche !
Partagez sur :

F1 - Selon Pat Symonds, l'ex-ingénieur de Renault, c'est Nelson Piquet Jr. qui a eu l'idée de provoquer un accident lors du GP de Singapour 2008.

Blanchi par la FIA lundi, Nelson Piquet Jr. a pourtant joué un rôle prépondérant dans l'affaire de tricherie de son ancienne écurie Renault. Selon plusieurs témoins, c'est le pilote brésilien qui aurait lui-même eu l'idée de provoquer un accident pour favoriser son coéquipier Fernando Alonso. La sanction de la FIA à l'encontre de Renault étant tombée lundi (lire par ailleurs), les langues se délient peu à peu sur les circonstances de l'affaire. Licencié par l'écurie française puis condamné à cinq ans de suspension par l'instance dirigeante de la F1, l'ancien responsable de l'ingénierie et de la tactique, Pat Symonds, a accusé Nelson Piquet Junior d'être à l'origine du projet de provoquer son propre accident pour favoriser la victoire de son coéquipier Fernando Alonso."Il m'apparaît que dans toutes les déclarations et tous les rapports externes que j'ai lus, un point essentiel manque, qui est que l'idée de l'accident a été entièrement conçue par Nelson Piquet Jr. Il a été le premier à m'approcher avec cette idée", affirme l'ancien cadre de chez Renault dans une lettre adressée à la FIA et dévoilée mercredi par cette dernière.Nelson piquet charge BriatoreLa fédération internationale de l'automobile a également révélé les conclusions d'une enquête interne menée par le cabinet d'avocats de Renault F1 et s'appuyant sur le témoignage d'un membre de l'équipe resté anonyme. Celle-ci en vient aux mêmes conclusions que Pat Symonds. Elle révèle que dans un premier temps, "Nelson Piquet Jr. a approché Pat Symonds après les qualifications, le 27 septembre 2008 et a suggéré l'idée d'un accident délibéré pour racheter sa pauvre performance en qualifications". Ensuite, "M. Symonds a mentionné l'idée à M. Briatore". Au cours de la course, la "stratégie a été conforme au complot".Si Nelson Piquet Jr. semble ainsi avoir joué un rôle clé dans cette affaire, le pilote brésilien n'a pas été condamné par la FIA en raison de sa participation à l'enquête. Licencié par Renault en août dernier, officiellement en raison d'un manque de résultats, le fils du triple champion du monde, dont il porte le même nom, avoue ses regrets même s'il accuse Flavio Briatore d'être à l'origine du projet: "Je regrette amèrement d'avoir obéis aux ordres qui m'ont été donnés. Chaque jour, je souhaite que jamais ceci ne soit arrivé. Mais je suis soulagé que la FIA ait terminé son enquête. Les dirigeants du Renault F1 Team ont pris la décision, tout comme moi, qu'il valait mieux que la vérité soit révélée et en accepter les conséquences. Le point positif de toute cette mise en lumière est que jamais une chose pareille ne se reproduira". Aujourd'hui sans écurie, le jeune brésilien espère rapidement pouvoir rebondir.