Perpignan brille au Stade de France

  • A
  • A
Perpignan brille au Stade de France
Partagez sur :

RUGBY - Perpignan s'est imposé face au Stade Français (20-14), samedi au Stade de France lors de la 10e journée du Top 14.

Près de cinq mois après sa victoire en finale du Top 14 face à Clermont (22-13), Perpignan s'est de nouveau imposé au Stade de France, samedi face au Stade Français (20-14), à l'occasion de la 10e journée du Top 14. Grâce à ce succès, l'Usap conserve sa place dans le trio de tête. Avec une seule victoire à l'extérieur pour trois défaites depuis le début de la saison en Top 14, Perpignan se déplaçait sans certitudes sur la pelouse du Stade Français samedi lors de la 10e journée du Top 14. Pour la réception du Champion de France, le club parisien avait choisi d'évoluer au Stade de France. Invaincus depuis six matches, toutes compétitions confondues, les hommes de Jacques Delmas voulaient profiter de cette affiche pour confirmer leur retour à leur meilleur niveau. Mais ils ont dû s'incliner face à une formation catalane solide et efficace (20-14).Le début de match est pourtant plutôt à l'avantage des Parisiens. Car, après l'ouverture du score sur pénalité de Jérôme Porical (0-3, 5e), l'arrière écossais Hugo Southwell est à la conclusion d'un joli mouvement collectif (5-3, 18e). L'Usap ne tarde toutefois pas à réagir. A la réception d'un coup de pied parisien, Florian Cazenave accélère le long de la ligne de touche et remise intérieur pour Maxime Mermoz qui va à l'essai (5-10, 36e). Menés à la pause, les Parisiens reprennent l'avantage dès le retour des vestiaires grâce à deux pénalités de Julien Dupuy (11-10, 42e et 51e).Mais les Catalans n'ont pas dit leur dernier mot et renversent de nouveau la vapeur grâce à Porical, auteur d'une pénalité (11-13, 55e), puis d'un superbe essai tout en vitesse (11-20, 59e). Malgré une derrière pénalité de Dupuy (14-20, 65e)et une forte domination dans les dernières minutes, les Parisiens ne parviennent pas à refaire leur retard et s'inclinent pour la deuxième fois cette saison à domicile. De son côté, l'Usap conserve sa place dans le trio de tête, alors que le club cher à Max Guazzini doit se contenter d'une décevante septième place.