Perpignan au forceps

  • A
  • A
Perpignan au forceps
Partagez sur :

RUGBY - Perpignan s'est arraché pour disposer de Castres, vendredi, lors de la 11e journée du Top 14 (17-15).

A côté de leur sujet et menés à la mi-temps, les Perpignanais ont su réagir pour conserver leur invincibilité à domicile, vendredi face à Castres (17-15), pour le compte de la 11e journée du Top 14. Avec un pack d'avants performant, les Catalans reprennent donc aus Castrais le fauteuil de leader, tandis que le C.O. n'a pas à rougir.Une victoire au forceps. Victorieuse la semaine passée au Stade de France, l'Usap avait trouvé son match référence à l'extérieur. Elle a cette fois prouvé que ses ressources mentales allaient bel et bien être une composante de la reconquête du titre remporté en juin. Dépassés en première mi-temps, les Perpignanais se sont appuyés sur un grosse performance de leurs avants pour achever des Castrais valeureux, qui perdent au passage leur place de leader (17-15). Si cette défaite est loin d'être infamante, cela fait tout de même cinq matches que le C.O. n'a pas inscrit le moindre essai.Le début de rencontre est clairement castrais puisque les joueurs de Laurent Labit et Laurent Travers démarrent sans complexe. Pourtant réputés pour leur discipline en défense, les Catalans vont commettre bon nombre de fautes et Romain Teulet va en profiter pour marquer deux pénalités (0-6, 8e). Si les Perpignanais réagissent dans la foulée, leurs fautes de main nuisent à leur jeu offensif. Au contraire, les Tarnais font preuve d'un froid réalisme et font fructifier chacune de leurs incursions dans le camp adverse (0-12, 33e). Seul une ultime pénalité de Jérôme Porical rassure quelque peu les supporters avant de rentrer dans les vestiaires (3-12, 37e).Au retour sur le pré, le discours de Jacques Brunel semble avoir porté ses fruits puisque ses joueurs obtiennent un essai de pénalité après avoir vu leur maul pénétrant écroulé par la défense castraise à quelques mètres de la ligne (10-12, 48e). Si Teulet rajoute trois points dans l'escarcelle castraise, l'Usap fait parler la puissance de ses avants et c'est Guilhem Guirado qui aplatit acrobatiquement dans l'en-but adverse (17-15, 64e). Clairement plus au point sur la seconde période, notamment grâce à un travail de titan de ses «gros», les Perpignanais en profitent donc pour déloger leurs adversaires du soir du fauteuil de leader, malgré une ultime tentative de drop de l'inévitable Teulet (17-15, 80e).