Paris retrouve le sourire

  • A
  • A
Paris retrouve le sourire
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le Paris-SG s'est rassuré avant sa demi-finale de Coupe face à Quevilly.

LIGUE 1 - Le Paris-SG s'est rassuré avant sa demi-finale de Coupe face à Quevilly. Lorsqu'on bat avec la manière le champion en titre et quart de finaliste de la Ligue des champions, comment s'effrayer de Quevilly ? Tout simplement en étant conscient que l'enjeu, mercredi en demi-finales de la Coupe de France, est énorme, quel que soit le pedigree de l'adversaire. "Il faut être suffisamment humble et intelligent. La Coupe de France, c'est une autre compétition. Tout un stade sera contre nous avec un adversaire survolté. Il faudra être présent, comme ce soir", déclarait ainsi Antoine Kombouaré en conférence de presse à la sortie de la victoire devant Bordeaux (3-1). Samedi soir face à Bordeaux (3-1), les Parisiens ont retrouvé une envie dans le jeu et un allant offensif rarement aperçus cette saison chez les hommes de Kombouaré, surtout face à un adversaire de ce calibre, hormis peut-être lors du match aller face à Lyon (1-1, 6e journée) au Parc. Un Parc des princes qui a d'ailleurs profité de l'excellente prestation des siens samedi pour retrouver le sourire, dans une atmosphère assez sereine pour le retour des supporters franciliens après le huis-clos imposé face à Boulogne (3-0). Kombouaré: "Il faut se surpasser" Après l'expulsion de Ramé à la demi-heure de jeu pour une main hors de sa surface devant Erding qui filait au but, la tâche des Parisiens était bien sûr facilitée, mais sans les multiples arrêts de son remplaçant Keita le Paris-SG aurait puni les Girondins avec une addition beaucoup plus salée. Giuly (45e), Hoarau (50e), Erding (69e), Hoarau encore (84e) et enfin Kezman (90e+1) ont échoué tour à tour devant le troisième gardien bordelais. Tout simplement meilleur que Bordeaux, le PSG avec son équipe type a fait plaisir à ses supporters et s'offre des perspectives un peu plus réjouissantes en vue de la fin de saison. "C'est de bon augure pour la suite. Tout le monde revient en forme. Il faut se surpasser, être toujours meilleur et confirmer sur les matches qui vont venir", poursuivait Antoine Kombouaré après la victoire. Le Paris-SG n'a pas battu un Bordeaux au rabais, puisque les Girondins ont perdu très gros samedi dans la course au titre. L'enseignement est donc forcément positif, et en associant cette qualité de jeu à l'éventuelle conquête de la Coupe de France, le PSG pourrait bien sauver sa saison.