OM-Arsenal : quel est le plus gros loser ?

  • A
  • A
OM-Arsenal : quel est le plus gros loser ?
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Les deux équipes, au plus mal en championnat, se retrouvent mercredi.

Pas besoin d’être un fin observateur du foot pour constater que Marseille et Arsenal peinent en ce début de saison. En revanche, les deux éclopés s’en sortent plutôt pas mal en Ligue des champions. Mercredi soir (20h45) au Stade Vélodrome, les deux équipes pourraient faire un grand pas vers les huitièmes de finale. A quelques heures de la rencontre, Europe1.fr a cherché à savoir lequel des deux clubs était le plus gros loser ? 

En championnat. Depuis le début de la saison, Marseille vit un cauchemar. Après trois défaites contre des concurrents directs (Lille, Rennes et Lyon) et une accumulation de matches nuls contre des équipes a priori abordables (Sochaux, Toulouse, Brest, Auxerre, Saint-Etienne et Valenciennes), l’OM pointe à la 15e place avec seulement 9 points. Autant dire adieu au titre pour les hommes de Didier Deschamps qui ont déjà 14 points de retard sur leur pire ennemi, le PSG. De l’autre côté de la Manche, Arsenal n’est pas dans un meilleur état. Après huit journées, les Gunners sont 10e avec 10 points. Mais les Londoniens semblent un peu moins lâchés par le Big Four. S’ils accusent 12 points de retard sur le leader Manchester City, ils restent à deux victoires de Newcastle. Avantage Arsenal

En Ligue des champions. Là aussi, c’est mathématique. Il suffit d’étudier le classement. Les Phocéens ont réalisé un sans-faute avec deux victoires en deux matches. L’OM frise l’insolence en attaque (4 buts) et sa réussite contre le Borussia Dortmund (victoire 3-0) a frôlé l'indécence. Mais qu’importe, les faits sont là. Après 180 minutes en C1, l’OM est leader de son groupe. Malgré un excellent match nul (1-1) sur la pelouse des Allemands, Arsenal est deuxième… Avantage Marseille 

L’expérience. Certes Marseille a remporté la Ligue des champions en 1993. Certes, Arsenal n’a jamais soulevé ce trophée. Mais depuis quelques saisons, ce sont bien les Gunners qui engrangent de l’expérience en C1. Après avoir perdu une finale contre Barcelone (2-1) en 2006, les hommes d’Arsène Wenger ont connu à plusieurs reprises le stade des demi-finales. De son côté, l’OM revient à peine dans une compétition qu’il avait quittée depuis bien longtemps. Avantage Arsenal

Les entraîneurs. On serait tenté de s’incliner directement devant l’expérience et le palmarès d’Arsène Wenger. Oui mais voilà, le technicien français n’a plus rien remporté avec les Gunners depuis plus de six ans et une Cup en 2004. Il est actuellement très critiqué en Angleterre et des supporters n’ont pas hésité à demander sa démission après la vente de Cesc Fabregas, de Samir Nasri et les débuts cauchemardesques de son équipe. En face, Didier Deschamps n’est pas vraiment plus serein. Mais le Basque reste tout de même sur deux bonnes saisons (un titre de champion de France en 2010, deux Coupes de la Ligue). Avantage Marseille

Les blessés. Comme toutes les mauvaises nouvelles n’arrivent jamais seules, Marseille et Arsenal doivent aussi faire avec de nombreux blessés depuis le début de la saison. Côté infirmerie, les Phocéens ont récupéré récemment Benoît Cheyrou mais Stéphane Mbia reste indisponible. Quant à André-Pierre Gignac, il sera remplaçant au coup d’envoi et l’ancien toulousain est loin d’être à 100%. A Arsenal, Arsène Wenger doit faire face à une véritable hécatombe. Des pièces maîtresses comme Bacary Sagna, Sébastien Squillaci, Abou Diaby ou encore Wilshere manquent à l’appel. Avantage Marseille

 Bilan :  Battu 3-2, Arsenal emporte la timballe. Reste à l'OM à confirmer son statut sur la pelouse, mercredi soir.