Nice veut passer à autre chose

  • A
  • A
Nice veut passer à autre chose
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 – Nice accueille Lille lors de la 23e journée dans un climat très tendu.

LIGUE 1 – Nice accueille Lille lors de la 23e journée dans un climat très tendu. Comment stopper l'hémorragie ? L'OGC Nice ne s'est plus imposé en Ligue 1 depuis le 22 novembre dernier et la réception de Toulouse. C'était à l'occasion de la 14e journée et les Aiglons restaient sur une série de trois victoires occupant alors la 12e place du classement. Aujourd'hui seizièmes, les hommes de Didier Ollé-Nicolle ne se sont plus imposés depuis neuf rencontres en championnat et restent même sur une série de trois défaites consécutives, dont une douloureuse sur la pelouse de leur voisin monégasque (2-3), où ils restaient invaincus depuis sept rencontres et leur remontée dans l'élite à l'occasion de la saison 2002-2003. Une nouvelle déconvenue marquée par des débordements de certains de leurs supporters, qui ont pénétré sur la pelouse à l'issue de la rencontre, s'en prenant à des supporters adverses et aux forces de l'ordre, même si les circonstances exactes des faits restent encore à éclaircir. Des actes toutefois fortement condamnés par la secrétaire d'Etat aux Sports, Rama Yade, et le Président de la Ligue de football professionnelle (LFP), Frédéric Thiriez, qui a annoncé qu'une enquête en urgence de la commission de discipline allait être lancée dès cette semaine (jeudi). Si des interdictions de stade devraient être prononcées à l'encontre des principaux coupables, comme l'a déjà laissé entendre le Préfet des Alpes-Maritimes, Francis Lamy, le club pourrait également se voir infliger un ou des matches à huis-clos. Mais le président Gilbert Stellardo a annoncé son intention de porter plainte contre les fauteurs de trouble, ce qui pourrait jouer en faveur du club aux yeux de la Ligue. Rémy toujours Niçois Seule bonne nouvelle pour l'OGC Nice dans le marasme actuel, Loïc Rémy a finalement décidé de rester au club jusqu'à la fin de la saison, après avoir évoqué des envies d'ailleurs suite à une altercation avec des supporters à l'issue de la dernière défaite à domicile face à Auxerre (0-1). Rennes et Lyon s'étaient montrés intéressés. Pour la réception de Lille, l'entraîneur Didier Ollé-Nicolle, qui a préféré retenir l'état d'esprit de ses joueurs face à Monaco, pourra compter sur le retour de la CAN du Nigérian Onyekachi Apam, qui aura pour objectif de stabiliser une défense azuréenne particulièrement friable. En revanche, la recrue hivernale Renato Civelli, expulsé face à Monaco, sera suspendu tout comme Grégory Paisley. Tenus en échec à l'aller à Villeneuve-d'Ascq par les Niçois (1-1), les Lillois espèrent bien ne pas briser leur dynamique actuelle, eux qui ont remporté huit de leurs neuf derniers matches de Ligue 1, dont le derby face à Lens le week-end précédent (1-0), et pointent à une prometteuse troisième place, à huit longueurs du leader girondin. Mais le déplacement au Stade du Ray a tout du match piège selon Florent Balmont, qui a porté les couleurs rouges et noires de 2004 à 2008. "Attention, car une équipe peut toujours se sublimer sur un match, confie ainsi le milieu de terrain sur le site officiel du Losc. Je crois que leur public tentera vraiment d'être derrière eux d'entrée: les Niçois voudront sans doute tout donner, en mettant un gros impact physique./i>".