Naples pêche du gros

  • A
  • A
Naples pêche du gros
Partagez sur :

Auteur d'un début de championnat prometteur, quatrième de Serie A avec un succès notamment contre l'AS Rome, le Napoli souhaite également étendre son ambition en coupe d'Europe. Après la réception de Liverpool, jeudi pour le compte de la 3e journée de Ligue Europa, les hommes de Mazzarri enchaîneront avec celle de l'AC Milan. La semaine va être excitante dans le Sud de l'Italie.

Auteur d'un début de championnat prometteur, quatrième de Serie A avec un succès notamment contre l'AS Rome, le Napoli souhaite également étendre son ambition en coupe d'Europe. Après la réception de Liverpool, jeudi pour le compte de la 3e journée de Ligue Europa, les hommes de Mazzarri enchaîneront avec celle de l'AC Milan. La semaine va être excitante dans le Sud de l'Italie. "Le Napoli est un projet, c'est une continuité d'idées, une philosophie. Nous avons le modèle de Barcelone en tête. Nous sommes repartis de zéro sans joueurs ni maillots. Maintenant nous concurrençons les grands clubs et voulons continuer à grandir". Comme un bon président, Aurelio De Laurentiis est ambitieux et ne le cache pas, ici dans une interview accordée récemment au Corriere dello Sport. A l'image de tous les tifosi du club, il rêve évidemment de retrouver le haut de l'affiche, à l'instar de l'équipe emmenée par Diego Maradona au milieu des années 1980 avec deux titres de champion d'Italie (1987, 1990) et une Coupe de l'UEFA (1989) à la clé. Après une saison dernière prometteuse, une sixième place (15 V - 9 D), le Napoli a démarré sur des bases similaires le nouvel exercice. Sept journées disputées et l'équipe entraînée par Walter Mazzarri compte autant de défaite (1) que deux des ténors du foot transalpin : l'Inter et l'AC Milan. Les deux clubs lombards possèdent deux longueurs d'avance au classement sur des Napolitains quatrièmes. De Laurentiis affirme que son club poursuit sa progression, il va avoir l'occasion de pouvoir juger cet indice lors des deux prochaines rencontres des coéquipiers de Paolo Cannavaro qui croiseront deux institutions du football mondial : Liverpool et l'AC Milan ! Un Liverpool friable Jeudi soir, les Reds fouleront le terrain de San Paolo dans un état proche du néant. Relégables en championnat, les joueurs de Roy Hodgson restent sur une défaite à Everton (2-0) et ne totalisent qu'une seule victoire en Premier League. Les Italiens peuvent d'autant plus nourrir de gros espoirs de prendre trois points dans cette 3e journée de Ligue Europa, que Steven Gerrard et Fernando Torres ne seront pas du voyage, laissés au repos pour mieux préparer les prochaines échéances en championnat, devenues bien plus importantes que les joutes européennes. Liverpool, privé également de Kuyt blessé, occupe la tête du groupe K avec quatre points. Naples suit deux longueurs derrière après un nul concédé à domicile contre Utrecht (0-0) et un autre bien plus spectaculaire obtenu en terre roumaine face au Steaua Bucarest (3-3), alors que les locaux menaient 3-0 après 16 minutes de jeu ! Naples n'a rien lâché dans cette rencontre, Cavani arrachant le nul dans la huitième minute du temps additionnel. Pour la réception de Liverpool, Mazzarri entend aligner les titulaires habituels. "Le stade sera plein (Plus de 50 000 billets avaient été vendus en milieu de semaine, ndlr) et nous voulons faire plaisir à notre public avec une grande prestation. On peut battre Liverpool même si jouer tous les trois jours au même niveau n'est pas simple", estime l'entraîneur napolitain. La billetterie de Naples-AC Milan, l'affiche de la 8e journée de Serie A programmée lundi soir à 20h45 pour cause de Ligue Europa, gonfle également de manière généreuse. Tombeur de l'AS Roma lors de la 6e journée dans ce même stade San Paolo, le Napoli espère accrocher un autre gros poisson italien. Une belle façon de continuer à grandir.