Nantes veut s'envoler

  • A
  • A
Nantes veut s'envoler
Partagez sur :

FOOTBALL - Nantes affronte Metz pour le compte de la 10e journée. L'occasion de continuer à suivre Caen en tête de la Ligue 2.

Deuxième de Ligue 2, Nantes veut continuer à suivre le train d'enfer du leader Caen, et prendre une petite avance sur ses principaux poursuivants. Opposés à une équipe de Metz qui n'a pris qu'un point en déplacement depuis le début de saison, les joueurs de Gernot Rohr ne veulent pas laisser passer l'occasion.Invaincu depuis la deuxième journée, le FC Nantes veut continuer sur sa série et prendre la poudre d'escampette en compagnie de Caen dans une Ligue 2 au sein de laquelle ils apparaissent tous deux supérieurs à leurs adversaires. Vainqueurs jusque là de leurs quatre rencontres à la Beaujoire, les Nantais accueillent Metz, pour le compte de la 10e journée, avec la possibilité de prendre quatre points d'avance sur Le Havre, troisième.Pour Gernot Rohr, la volonté sera donc de continuer sur la lancée entamée au mois d'août. "Il faut effectivement rester dans la série. Tout le monde nous regarde. Les joueurs sont dans l'obligation d'être au top", explique ainsi le technicien du FCN sur le site officiel du club. Néanmoins, l'ancien coach d'Ajaccio ne verse pas dans le triomphalisme: "Ce sera un match difficile face à une bonne équipe. J'ai vu leurs matches. Ils sont capables d'inverser le scénario du match comme face à Vannes. Ils étaient à 0-2 pour finalement l'emporter 3-2. S'ils ont un peu manqué leur début de championnat, c'est une équipe qui refera surface".Et pourquoi pas à la Beaujoire ? Pour Yvon Pouliquen, ce sera tout de même un match compliqué, surtout au vu du seul point pris en déplacement par son équipe depuis le début de la saison. "Nantes est un gros morceau, oui, mais il n'y a qu'à observer la victoire de Laval au Havre, vendredi dernier, pour comprendre que tous nos adversaires sont costauds. Chaque match est difficile, il ne faut pas se leurrer", explique ainsi l'entraîneur lorrain au Républicain Lorrain. Il sera de plus privé de trois titulaires, Fréchaut et Vivian, suspendus et Biancalani blessé. Cependant, il compte sur la combativité de ses joueurs. "Nous devons reproduire un match plein. Il faudra pour cela être costaud derrière, mais pas seulement: il faudra être animés d'intentions offensives. Pour ramener quelque chose de Nantes, nous n'aurons pas le choix, il faudra les bousculer", conclut Pouliquen.