Nantes, la victoire sinon rien

  • A
  • A
Nantes, la victoire sinon rien
Partagez sur :

FOOTBALL - Le FC Nantes aura à coeur de dominer Châteauroux dans le cadre de la 15e journée de Ligue 2 pour recoller au trio de tête.

Une réaction du FC Nantes est impérative vendredi dans le cadre de la 15e journée de Ligue 2. La réception de Châteauroux est l'occasion pour les protégés de Gernot Rohr de renouer avec la victoire après trois matches sans succès en championnat et ainsi de ne pas se faire distancer par le trio de tête.Ne leur parlez pas de crise ! Les Nantais vous répondraient qu'il s'agit juste d'une "mauvaise passe"... "La crise ? Appelez ça comme vous voulez. C'est une mauvaise passe. Ca arrive à tout le monde", déclarait l'entraineur du FCN, Gernot Rohr, en début de semaine, sur le site officiel du club. Pourtant, à la peine en championnat ces dernières semaines, "jeté" des deux coupes nationales, le FCN n'est pas au mieux.Certes, Nantes est quatrième de Ligue 2, à seulement un point du deuxième. Mais après la déroute subie à Concarneau en Coupe de France dimanche (3-0), un vent mauvais se rapproche. Après Concarneau, Gernot Rohr préféra d'abord reconnaître la supériorité de son adversaire: "Nous n'avions ni les moyens techniques ni le potentiel physique pour rivaliser". Il faut souligner que Concarneau caracole en tête du groupe H de CFA 2, avec un point d'avance sur Vitré et sur la réserve de Lorient... Mais l'ex-entraineur de Nice finira par lâcher le morceau. "L'équipe est dans le doute. Il y a une certaine faiblesse psychologique, je savais que ce n'était pas une équipe de coupe."Il faut dire qu'il y a de quoi douter. Lors de leurs quatre dernières sorties, les Nantais ont en encaissé la bagatelle de quatorze buts, sans en marquer un seul. Et si l'on ajoute le 0-0 face à Laval juste avant cette série, on se rend compte que les attaquants canaris sont muets depuis cinq rencontres. "C'est le travail et la solidarité, qui nous permettront d'en sortir. On reste la meilleure attaque du championnat", clame l'entraineur franco-allemand, qui oublie un peu vite que 9 des 21 buts nantais ont été inscrits par Klasnic (4 buts), parti depuis à Bolton, et N'Diaye (5 buts), relégué sur le banc, voire en tribune depuis l'arrivée de Darcheville (1 but), fin aout. Abdoun: "Au début du championnat, on était cohérent. Là, il n'y a plus grand-chose"Le milieu algérien Djamel Abdoun est l'un des seuls à parler des problèmes qui fâchent: "Au début du championnat, déclare-t-il dans Ouest-France, on était cohérent. Là, il n'y a plus grand-chose". Critiqué par un joueur, qui avait refusé de lui serrer la main après son remplacement face à Guingamp, et qui avait été relégué en CFA 2 depuis cet incident, Gernot Rohr est sorti de sa réserve habituelle: Qu'il évite de trop parler et fasse d'abord ses preuves sur le terrain ! Il a déjà la chance de pouvoir rentrer dans le groupe, alors qu'ailleurs, il ne l'aurait peut-être pas eue. Qu'il ne nous donne pas de leçons ! Qu'il joue au ballon au lieu de critiquer les autres !", s'est exclamé le technicien franco-allemand dont les propos sont rapportés par Presse Océan.Abdoun devrait malgré tout faire son retour dans le groupe pour affronter Chateauroux (autre équipe battue par une CFA 2, Saumur, en Coupe, ndlr), vendredi, à la Beaujoire, pour le compte de la 15e journée de Ligue 2. Sans succès à domicile depuis trois matches, les Canaris doivent renouer avec le but et la victoire sous peine de sombrer un peu plus dans la crise. Officiellement, Rohr a toujours la confiance du président Kita, mais pour combien de temps ?