Nani secoue le Portugal

  • A
  • A
Nani secoue le Portugal
Partagez sur :

Dos au mur dans ces éliminatoires de l'Euro 2012 après deux journées infructueuses ou presque, le Portugal s'est relancé sur la route de la Pologne et de l'Ukraine, vendredi soir, en dominant le Danemark (3-1). Un doublé de Nani signé en l'espace de deux minutes et un but de Ronaldo en fin de match ont suffi à insuffler aux Lusitaniens une nouvelle dynamique. L'ère Paulo Bento, nommé sélectionneur quelques jours plus tôt, ne pouvait mieux débuter.

Dos au mur dans ces éliminatoires de l'Euro 2012 après deux journées infructueuses ou presque, le Portugal s'est relancé sur la route de la Pologne et de l'Ukraine, vendredi soir, en dominant le Danemark (3-1). Un doublé de Nani signé en l'espace de deux minutes et un but de Ronaldo en fin de match ont suffi à insuffler aux Lusitaniens une nouvelle dynamique. L'ère Paulo Bento, nommé sélectionneur quelques jours plus tôt, ne pouvait mieux débuter. Un vrai soulagement... Après plusieurs semaines de doutes, marquées par le limogeage d'un Carlos Queiroz indésirable depuis de longs mois et même absent lors des deux dernières sorties officielles de la Selecçao, le Portugal a relevé la tête, ce vendredi, en décrochant sa première victoire dans le cadre des qualifications à l'Euro 2012 qu'organiseront conjointement la Pologne et l'Ukraine. Tenus en échec à domicile par Chypre (4-4) puis battus en Norvège (1-0) le mois dernier, les Lusitaniens ont disposé à Porto du Danemark (3-1). De quoi reprendre confiance dans une poule dominée par des Norvégiens intraitables jusqu'alors dans ces éliminatoires (trois victoires en autant de journées). Coutumier des retards à l'allumage en qualifications ces dernières années - témoins les poussives campagnes d'appel pour l'Euro 2008 et le Mondial 2010 - le Portugal a su profiter des faiblesses de son adversaire du soir - un Danemark privé pêle-mêle de Bendtner, Kahlenberg et Agger - pour s'épargner une nouvelle crise de foi aigue. Renforcée par un Cristiano Ronaldo et un Pepe absents des débats chypriotes et norvégiens, la Selecçao a du reste bénéficié de la réussite d'un Nani irrésistible depuis le début de la saison. Le Mancunien ayant placé les siens sur la voie du succès en signant le doublé en deux minutes peu avant la demi-heure de jeu, d'une reprise facilement exécutée du pied droit (28e) et d'une frappe du gauche fatale à un Sorensen alors blessé (30e). A la réception d'une belle offrande de Cristiano Ronaldo sur sa première réalisation, Nani n'a en outre pas oublié de rendre la pareille à son pendant offensif, le gratifiant d'un service impeccable en fin de rencontre pour le but du KO (85e), alors que Ricardo Carvalho venait de réduire l'écart bien malgré lui entre les deux nations (79e). Pour sa première sous les ordres de Paulo Bento, l'ancien technicien du Sporting choisi à défaut de Mourinho, la sélection portugaise est donc bien née ce vendredi soir à l'Estadio do Dragao. Reste à confirmer les promesses du jour mardi en Islande. Impérativement ! Car devant, à cinq longueurs déjà, la Norvège, exempte la semaine prochaine, n'attend pas.