Nadal serre les dents

  • A
  • A
Nadal serre les dents
Partagez sur :

Handicapé par des douleurs aux abdominaux, Rafael Nadal est tout de même parvenu à décrocher son billet pour les demi-finales de l'US Open en éliminant Fernando Gonzalez. Alors que la rencontre avait été interrompue jeudi soir, le Majorquin a bouclé le match en trois sets samedi (7-6, 7-6, 6-0). Il devra disposer de Juan Martin Del Potro pour se qualifier pour la finale.

Handicapé par des douleurs aux abdominaux, Rafael Nadal est tout de même parvenu à décrocher son billet pour les demi-finales de l'US Open en éliminant Fernando Gonzalez. Alors que la rencontre avait été interrompue jeudi soir, le Majorquin a bouclé le match en trois sets samedi (7-6, 7-6, 6-0). Il devra disposer de Juan Martin Del Potro pour se qualifier pour la finale.Insubmersible... Qu'il pleuve ou qu'il vente, Rafael Nadal répond, souvent plus que de raison, présent, avec une régularité impressionnante et il en a encore fait l'éclatante démonstration à New York. Et si le dieu de la pluie s'était enfin décidé à laisser la Grosse Pomme tranquille après deux jours off du côté de Flushing Meadows, les douleurs aux abdominaux enquiquinaient toujours le taureau majorquin à l'heure de poursuivre son quart de finale entamé jeudi face au Chilien Fernando Gonzalez.Interrogé au cours de ce long intermède sur l'évolution et la réelle nature de sa blessure (ou gêne) abdominale, "Rafa" éludait, comme à son habitude, ces questions sur son état de santé, préférant évoquer la suite du seul tournoi du Grand Chelem qui manque encore à son palmarès. Et la manière dont il a expédié la fin de son duel face à "Gonzo" ne laisse planer aucun doute quant à sa motivation pour aller enfin au bout à l'US Open.Un duel Nadal-Del Potro en demieInterrompu lors de la night session de jeudi alors que l'Espagnol menait un set à zéro et que les deux hommes étaient en plein tie-break, ce dernier quart de finale n'allait pas durer bien longtemps. Après avoir sauvé trois balles de set deux jours auparavant, le Chilien, qui était mené 3-2 dans ce jeu décisif, allait perdre les six premiers points pour céder ce deuxième acte et se voir mener 0-30 sur son service dans la troisième manche.Breaker d'entrée, Gonzalez n'allait jamais réussir à rentrer dans cette rencontre et malgré l'appel au kiné pour une cheville trop strappée, les jeux défilaient à la vitesse de la lumière. Son calvaire prenait fin sur un dernier coup droit dans le filet, Nadal concluant en un peu plus d'une demi-heure et 2h37 au final (7-6, 7-6, 6-0). Demi-finaliste pour la deuxième année consécutive, il tentera de se hisser pour la première fois en finale à New York mais devra d'abord écarter un Juan Martin Del Potro en grande forme et vainqueur de ses deux dernières confrontations face à l'Espagnol, à Miami et Montréal. Mais si ses abdominaux le laissent tranquille...