Nadal peut-il battre Djokovic ?

  • A
  • A
Nadal peut-il battre Djokovic ?
@ REUTERS
Partagez sur :

US OPEN - Après plusieurs finales perdues contre le n°1 mondial, Rafael Nadal veut se rattraper. 

Les finales Nadal-Djokovic ont remplacé les habituelles confrontations entre Nadal et Federer. La hiérarchie mondiale a été énormément bousculée cette année et le Serbe est devenu le joueur à battre. Pour la sixième fois de l’année, "Djoko" et "Rafa" se retrouvent, lundi en finale de l’US Open. Avantage au numéro un mondial qui a déjà remporté les cinq premières.

Nadal-Djokovic, acte VI

Avant 2011, personne ne voyait quelqu’un capable de s’immiscer entre Roger Federer et Rafael Nadal. Et pourtant, Novak Djokovic a réalisé l’impensable en quelques mois. En gagnant presque tout (deux défaites seulement cette année, ndlr), le Serbe est devenu une machine infernale. Rien ni personne ne semble en mesure de le défier cette saison.

Le calvaire a commencé le 20 mars pour Nadal, battu en finale du Masters 1000 d’Indian Wells (4-6, 6-3, 6-2). Dix jours plus tard, rebelote à Miami (4-6, 6-3, 7-6). Deux victoires sur surface rapide avec à chaque fois, un très bon retour du Serbe. Mené un set à rien en finale de ces tournois, il a trouvé les ressources nécessaires pour venir à bout du Majorquin.

Résumé de la finale de Miami :

Un mental de fer

En mai, Djokovic remet ça mais sur terre battue, la surface de prédilection de Rafael Nadal. A Madrid (7-5, 6-4) et à Rome (6-4, 6-4), "Djoko" survole les débats. Pour finir de l’écœurer, le nouveau numéro un mondial bat l’Espagnol en finale de Wimbledon (6-4, 6-1, 1-6, 6-3). Après avoir perdu sa place de meilleur joueur du monde et après avoir perdu tous ses trophées, nul doute que Nadal sera revanchard.

Pour battre le Serbe, "Rafa" ne changera rien. Pas de tactique spéciale pour essayer de déstabiliser son adversaire. Il misera tout sur ses lourdes frappes en coup droit et sa qualité de couverture de balle. Si Djokovic semble intouchable cette année, l’Espagnol peut peut-être se rattacher à quelques statistiques. Malgré les cinq défaites en 2011, il mène toujours (16-12) dans leurs confrontations directes. Et si la science ne suffit pas, il peut toujours miser sur la superstition. La dernière finale à Flushing Meadows opposant les deux premiers joueurs mondiaux remonte à 1995. A l’époque, André Agassi avait été battu par son dauphin Pete Sampras…