Montpellier surclasse l'OM !

  • A
  • A
Montpellier surclasse l'OM !
@ Reuters
Partagez sur :

L1 - L'OM s'est incliné à Montpellier (0-2), lors de la 22e journée.

L1 - L'OM s'est incliné à Montpellier (0-2), lors de la 22e journée. Bordeaux ayant été tenu en échec un peu plus tôt face à Boulogne-sur-Mer (0-0), l'Olympique de Marseille, en déplacement samedi sur la pelouse de son voisin Montpellier, disposait d'une formidable occasion de réduire l'écart avec le leader girondin à l'occasion de cette 22e journée. Conscients de l'enjeu, les deux formations démarrent en trombe la rencontre. Si la première occasion est en faveur de l'OM avec un tir de Mamadou Niang bien repoussé par Geoffrey Jourdren (1e), les Héraultais ripostent rapidement. Le coup franc direct de Victor Hugo Montano vient en effet s'écraser sur l'angle de la transversale de Steve Mandanda (7e). La tension monte d'un cran à la demi-heure de jeu. Pour preuve, l'arbitre de la rencontre, Freddy Fautrel, distribue cinq cartons jaunes en moins de dix minutes: trois pour les Montpelliérains, deux pour les Marseillais, dont un pour Hatem Ben Arfa pour contestation. Pourtant la faute dans la surface de Mapou Yanga-Mbiwa sur l'ancien Lyonnais semblait bien réelle (29e). Les hommes de René Girard sont tout proche de regagner les vestiaires avec un but d'avance, mais la tête à bout portant de Montano, consécutive à un centre de Karim Aït-Fana, passe juste au-dessus (44e). Le festival d'Aït-Fana Les Héraultais vont passer la vitesse supérieure en seconde période. A la suite d'une touche et d'une action en une touche de balle entre Cyril Jeunechamp et Romain Pitau, Aït-Fana hérite du cuir sur la gauche de la surface et sème la zizanie dans la défense marseillaise. La révélation du début de saison enchaîne les crochets avant de tromper Mandanda d'un tir croisé (1-0, 49e). Les Marseillais accusent le coup et peinent à réagir. Ni Ben Arfa, dont la frappe passe au-dessus (59e), ni Niang repris sur le fil par Abdelhamid El Kaoutari (66e) ne parviennent à faire la différence. A l'inverse, Montpellier double la mise à la suite d'un corner d'Alberto Costa dévié de la tête par Benoît Cheyrou dans son propre but (2-0, 76e). Une défaite particulièrement difficile à encaisser pour l'OM, sixième au classement, qui perd un point sur son rival girondin alors qu'il avait l'occasion d'en gagner deux. A l'inverse, Montpellier conserve sa place de dauphin avec six longueurs de retard sur le leader.