Montpellier reste derrière

  • A
  • A
Montpellier reste derrière
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Tenu en échec par Monaco (0-0), le MHSC reste provisoirement 2e du classement.

LIGUE 1 - Tenu en échec par Monaco (0-0), le MHSC reste provisoirement 2e du classement. Bordeaux cueilli sur sa pelouse par Nancy (1-2), un peu plus tôt, la tête du classement, revenue à Lyon, s'offrait à Montpellier en cas de succès face à Monaco, samedi à l'occasion de la 31e journée de la Ligue 1. Une occasion que le club héraultais avait laissé passer lors de la précédente journée après une lourde défaite à Lille (1-4) et qu'il a de nouveau manquée face à l'ASM (0-0). Assuré de son maintien mais loin des places européennes, Monaco n'en gagne pas moins la pelouse montpelliéraine fort d'un franc succès à l'aller (4-0). A la Mosson, antre qui s'offre très rarement à l'adversaire cette saison en championnat, les Monégasques ouvrent les hostilités par l'intermédiaire de Perez dont la frappe enroulée vient mourir sur la barre transversale du but montpelliérain (19e). La réaction des hommes de René Girard est cinglante. La réponse de Ruffier parfaite. Le portier de l'ASM s'impose devant Aït-Fana avant de contredire un tir de Costa d'une manchette impeccable (23e). Un festival d'occasions qui traduit mal un jeu moins enthousiasmant qu'il n'y paraît, de nombreuses fautes jalonnant la première période. But refusé pour Camara A l'heure de regagner les vestiaires, les supporters monégasques ne s'y trompent pas. C'est bien le nom de "Ruffier" qui est scandé. Auteur d'une parade spectaculaire face Aït-Fana (33e), le gardien permet à l'ASM de conserver ses chances au retour des vestiaires. Et le Bayonnais va rester l'un des principaux acteurs d'une rencontre volontiers électrique. Sur un coup franc de Costa (55e), sur une frappe de Camara (66e), Ruffier est de tous les combats. Un constat qui traduit bien la domination stérile du MHSC. Si Monaco frôle la correction à plusieurs reprises en fin de rencontre, notamment sur un but refusé à Camara pour une position de hors-jeu peu évidente (87e), la formation de Guy Lacombe ne plie pas et décroche un point heureux. La deuxième place du classement, toujours occupée par Montpellier derrière le nouveau leader, Lyon, est désormais offerte à Auxerre, à condition que l'AJA s'impose face au Paris Saint-Germain, dimanche.