Montpellier assure l'essentiel

  • A
  • A
Montpellier assure l'essentiel
Partagez sur :

Avec un effectif décimé par les blessures, Montpellier a réussi à s'extirper du piège tendu par Presov pour décrocher, samedi, sa deuxième victoire en Ligue des Champions à l'occasion de la quatrième journée. Vainqueurs dans la douleur en Slovaquie (33-31), les champions de France restent troisièmes d'un groupe B dominé par les Hongrois de Veszprem qui, de leur côté, ont remporté le duel des invaincus contre Kolding (31-28).

Avec un effectif décimé par les blessures, Montpellier a réussi à s'extirper du piège tendu par Presov pour décrocher, samedi, sa deuxième victoire en Ligue des Champions à l'occasion de la quatrième journée. Vainqueurs dans la douleur en Slovaquie (33-31), les champions de France restent troisièmes d'un groupe B dominé par les Hongrois de Veszprem qui, de leur côté, ont remporté le duel des invaincus contre Kolding (31-28). S'il aurait pu être paisible en d'autres temps, le déplacement de Montpellier à Presov samedi en fin d'après-midi avait tout du piège pour des Héraultais privés de nombreux éléments moteurs. Sans Nikola Karabatic ni Vid Kavticnik, respectivement encore indisponibles environ un mois et demi et un mois, et toujours privés de Wissem Hmam et Florent Joli, les Montpelliérains ont réussi à le déjouer pour décrocher leur deuxième victoire européenne de la saison. Mais rien ne fut simple pour les champions de France qui seront restés à portée de fusil de leurs hôtes d'un soir durant toute la partie. Accrochés dès les premières minutes par une équipe slovaque toujours en quête de sa première victoire dans la compétition, les hommes de Patrice Canayer ont réussi à prendre les commandes peu avant la pause mais ne comptaient qu'une longueur d'avance à la mi-temps (17-16). Le second acte, tout aussi disputé, restait crispant jusque dans les derniers instants mais les Montpelliérains, emmenés par un William Accambray exeptionnel (13 buts à 13 sur 16), conservaient l'essentiel au coup de sifflet final (33-31). Une victoire qui n'effacera pas la frustration d'être tombés sur le fil à Veszprem le week-end dernier mais qui permet aux Héraultais de rester dans une position de qualifiable pour les huitièmes de finale avant une coupure de cinq semaines dans l'épreuve reine. Troisièmes avec Hambourg, les partenaires de Michaël Guigou (8 buts) livreront fin novembre deux matches cruciaux face à Kolding qu'ils devront remporter s'ils veulent encore rêver à l'une des deux premières places du groupe B. Deux fauteuils pour l'instant occupés par ces mêmes Danois et Veszprem, les Hongrois ayant d'ailleurs battu dans la douleur les Scandinaves dans l'après-midi (31-28) lors du choc entre les deux invaincus de la poule. De quoi réveiller les regrets montpelliérains si près de l'exploit la semaine dernière dans la quasi imprenable Veszprem Arena.