Monfils quatre ans après

  • A
  • A
Monfils quatre ans après
Partagez sur :

TENNIS - Gaël Monfils a remporté, dimanche, l'Open de Moselle en effaçant l'Allemand Philipp Kohlschreiber (7-6, 3-6, 6-2).

Vainqueur en 2005 du tournoi de Sopot, Gaël Monfils a ajouté dimanche une deuxième ligne à son palmarès sur le circuit ATP en remportant l'Open de Moselle. Le Français s'est imposé en trois sets face à Philipp Kohlschreiber (7-6, 3-6, 6-2).Il commençait à trouver le temps long... Plus de quatre années après son succès à Sopot, qui constituait encore, jusqu'à aujourd'hui, sa seule et unique victoire sur le circuit, Gaël Monfils a donc fini par rajouter un deuxième titre à son palmarès en dominant Philipp Kohlschreiber à Metz (7-6, 3-6, 6-2), un tournoi où il avait déjà échoué en finale, face à Ivan Ljubicic en 2005. La joie que laissait éclater le Parisien après avoir dominé l'Allemand ne laissait guère de doute quant à son état d'esprit.Sa victoire face au 23e joueur mondial fut longue à se dessiner, 24 heures après avoir mis fin au parcours de son ami Richard Gasquet. Toujours très solide sur ses mises en jeu (14 aces, 88% de premiers services gagnés), l'élève de Roger Rasheed se procurait trois balles de break dès le premier jeu de service de son adversaire, mais l'Allemand les écartait avec autorité.Un premier break pour Monfils après 2 heuresLe jeu décisif était dès lors inévitable et "la Monf" se détachait rapidement pour mener 6-0, avant de l'emporter 7-1. Et alors que le tombeur de Paul-Henri Mathieu s'était montré jusque là incapable d'obtenir des opportunités de s'emparer du service du Tricolore, il s'offrait trois balles de break dans le cinquième jeu du deuxième acte. La troisième était finalement la bonne pour le représentant d'outre-Rhin, qui agressait Monfils et forçait ce dernier à commettre la faute, ici sur un coup droit trop long (4-2), avant de s'adjuger cette deuxième manche.Motivé comme jamais, celui qui pointe au 13e rang à l'ATP se rebiffait d'emblée dans le dernier set, s'emparant tout de suite du service adverse, pour la première fois de la rencontre, après deux heures de jeu. Et si Kohlschreiber débreakait dans la foulée, "Sliderman" avait incontestablement le match en main et réussissait son deuxième break de la journée sur une accélération de coup droit qui trouvait la ligne (4-2). Finalement, et logiquement, vainqueur en près de 2h15, Gaël Monfils pouvait savourer ce succès si attendu, une semaine après des débuts ratés en Coupe Davis, lors des barrages face aux Pays-Bas. Jérôme Haehnel, dernier vainqueur tricolore de l'épreuve, en 2004, et éliminé en qualifications cette année, a donc fini par trouver son successeur.