Monfils domine Mathieu

  • A
  • A
Monfils domine Mathieu
Partagez sur :

TENNIS - Gaël Monfils s'est qualifié pour le deuxième tour du Masters 1 000 de Shanghai aux dépens de Paul-Henri Mathieu.

Gaël Monfils s'est facilement imposé face à Paul-Henri Mathieu lors du premier tour du Masters 1 000 de Shanghai (6-2, 6-2). L'élève de Roger Rasheed défiera l'Australien Lleyton Hewitt au prochain tour tandis que Benneteau et Chardy ont tous deux été éliminés.Le coup est rude pour Paul-Henri Mathieu. Ce mardi, face à Gaël Monfils, le Strasbourgeois a été presque balayé par son compatriote, n'ayons pas peur des mots. Le protégé de Roger Rasheed sera resté moins d'une heure sur le court central de Shanghai (54 minutes) pour franchir aisément son premier tour, face à un PHM qui n'a pas tenu la distance, que ce soit au service ou durant les échanges, commettant par exemple 22 fautes directes.Monfils s'empara du service de l'Alsacien dès son deuxième engagement mais à 2-1 en sa faveur, une double faute procura une occasion quasi inespérée pour Mathieu de ne pas courir toute de suite après le score. Le 14e joueur mondial sortit alors l'artillerie lourde notamment au service pour conserver son avantage (3-1). La suite fut sans surprise avec un nouveau break et un premier set bouclé 6-2. Un copié collé, ou presque, et voilà le scénario de la seconde manche. A 1-1, Paul-Henri Mathieu offrait le break à son adversaire sur jeu blanc en commettant une double faute (1-2) avant de craquer à nouveau sur son service suivant en ratant un coup droit facile qui resta bloqué dans le filet (1-4).Hécatombe tricoloreUn loupé qui peut résumer à lui tout seul la différence de niveau qui existait ce mardi entre les deux hommes, donnant parfois le sentiment que les deux Français n'évoluaient pas dans la même catégorie. Monfils, qui l'emporte pour la première fois devant PHM après trois confrontations, sera opposé au deuxième tour à Lleyton Hewitt. C'était également la première victoire tricolore de ce premier tour à Shanghai, après les défaites la veille de Llodra et Gasquet et celles de Chardy et Benneteau enregistrées mardi.