Mission réussie pour la Suisse

  • A
  • A
Mission réussie pour la Suisse
Partagez sur :

MONDIAL 2010 - La Suisse et la Slovaquie ont obtenu leur qualification directe pour la Coupe du Monde.

Auteur d'un nul (0-0) face à Israël mercredi à Bâle, la Suisse a décroché son billet pour la Coupe du Monde 2010. Cette dernière journée des éliminatoires a également souri à la Slovaquie, qui, grâce à son succès en Pologne (1-0), s'est également qualifiée. La Grèce, le Portugal, la Slovénie et l'Ukraine joueront quant à eux les barrages.Les qualifiésPour la deuxième fois de suite, la Suisse disputera une phase finale de Coupe du monde. Sortis il y a quatre ans par l'Ukraine aux tirs au but en huitièmes de finale, les Helvètes avaient besoin d'un match nul mercredi à Bâle face à Israël, ils se sont contentés du minimum, à savoir un 0-0 particulièrement crispant pour les supporters de la « Nati », tant celle-ci aura peiné à trouver le juste milieu entre marquer pour se mettre à l'abri et ne pas prendre de but, pour ne pas permettre à la Grèce, qui dans le même temps recevait le Luxembourg (courte victoire 2-1), de lui ravir in extremis sa première place. A l'arrivée, très peu d'occasions de part et d'autre, mais une immense joie pour les hommes d'Ottmar Hitzfeld qui verront l'Afrique du Sud.L'autre incertitude de la soirée en Europe concernait le groupe 3 avec une lutte à distance entre la Slovaquie et la Slovénie. En s'imposant samedi dernier à Bratislava (2-0), les Slovènes avaient relancé le suspense puisqu'ils étaient revenus à deux longueurs des Slovaques à la veille de cette ultime journée, les premiers se déplaçant à Saint-Marin, les seconds en Pologne. Pour être à l'abri d'une mauvaise surprise, les partenaires du Napolitain Hamsik devaient s'imposer dans un stade de Chorzow sous la neige et déserté par les supporters locaux, en colère contre leur Fédération, ils l'ont fait avec un but marqué dès la 3e minute par Gancarczyk contre son camp, suffisant pour offrir à la Slovaquie la première phase finale de Coupe du monde de son histoire. La nuit s'annonçait longue à Bratislava... Les barragistesIl n'y a pas eu de surprise lors de cette ultime soirée avec, dans les groupes restant dans l'incertitude pour la place de deuxième, les résultats attendus. Dans le groupe 1, le Portugal, revenu du diable vauvert après une entame d'éliminatoires catastrophique, jouera finalement les barrages dans la position de tête de série. Pour cela, une victoire suffisait face à Malte à Guimaraes, elle a été facimement acquise (4-0) grâce à Nani, Simao, Miguel et Edinho. Dans le groupe 2, le nul de la Suisse face à Israël (0-0, voir ci-dessus) envoie la Grèce, victorieuse du Luxembourg (2-1) en barrages, là encore avec le statut de tête de série.Dans le groupe 3, c'est la Slovénie, malgré son succès à Saint-Marin (3-0) qui tentera de décrocher une historique qualification en Coupe du monde par le biais d'un match aller-retour, même chose dans le groupe 6 pour l'Ukraine qui, sans surprise, a décroché la place de barragiste. Il suffisait pour cela d'une victoire en Andorre, les partenaires de Shevchenko, une nouvelle fois buteur, ont mis la manière en s'imposant 6-0, la victoire à l'arraché de la Crotatie au Kazakhstan, grâce à un but en toute fin de rencontre de Kranjcar (2-1), n'aura servi à rien, les Croates n'iront pas en Afrique du Sud. Dans les groupes 4, 5, 7 et 8, les deuxièmes places de la Russie, la Bosnie, la France et l'Eire étaient acquises avant cette ultime journée. Pour le tirage effectué lundi prochain, la France, le Portugal, la Grèce et la Russie seront têtes de série et ne pourront donc pas s'affronter.