Melzer, attention danger !

  • A
  • A
Melzer, attention danger !
Partagez sur :

L'équipe autrichienne compte sur Jürgen Melzer pour éliminer la France au premier tour de Coupe Davis, ce week-end à Vienne. Le 10e joueur mondial possède de solides références sur terre battue avec notamment une demi-finale à Roland-Garros la saison dernière. Pour Guy Forget, "c'est un leader de grand talent". Les Français, Gilles Simon et Jérémy Chardy sans doute préposés aux simples vendredi, sont prévenus.

L'équipe autrichienne compte sur Jürgen Melzer pour éliminer la France au premier tour de Coupe Davis, ce week-end à Vienne. Le 10e joueur mondial possède de solides références sur terre battue avec notamment une demi-finale à Roland-Garros la saison dernière. Pour Guy Forget, "c'est un leader de grand talent". Les Français, Gilles Simon et Jérémy Chardy sans doute préposés aux simples vendredi, sont prévenus. Sur le papier, l'équipe de France est bien mieux armée que l'Autriche, qui ne compte dans sa sélection qu'un seul joueur parmi les cent premiers mondiaux. Mais celui-ci se nomme Jürgen Melzer, 10e mondial et principal atout pour renverser les Bleus au premier tour de la Coupe Davis ce week-end à Vienne. "C'est un leader de grand talent. Il le démontre par ses résultats depuis plus d'un an. Il vient d'intégrer le Top 10 pour la première fois de sa carrière tout récemment", rappelle Guy Forget, bien conscient de la difficulté de la tâche qui attend ses hommes sur la terre battue viennoise. Aligné en simple, Melzer devrait aussi jouer le double samedi. Et il est là encore loin d'être un manchot dans la spécialité puisqu'il y occupe le huitième rang mondial. Le n°1 autrichien a surtout mis entre parenthèses sa saison sur le circuit ATP, zappant volontairement Dubaï pour se préparer au mieux pour le rendez-vous face à la France. "Aucun joueur français n'a évolué sur cette terre battue récemment, alors que moi, j'ai fait l'impasse sur Dubaï pour me préparer", précise-t-il sur le site Internet lemonde.fr. Le clan autrichien a misé sur la surface ocre pour le mettre dans les meilleures dispositions. "Le court était un peu sec les premiers jours. Il était simplement un peu rapide, a indiqué Gilbert Schaller, le capitaine. Cela restera rapide pour un court en terre battue: le soubassement est dur, c'est assez similaire aux conditions de Roland-Garros." C'est justement l'effet recherché puisque Melzer a atteint les demi-finales l'an passé Porte d'Auteuil, son meilleur résultat en Grand Chelem. L'héritage de Thomas Muster Autre indication de poids: l'Autrichien n'a jamais perdu contre Gilles Simon, Julien Benneteau et Jérémy Chardy quand il les a affrontés sur terre. "On sait parfaitement que lorsqu'il évolue à son meilleur niveau, il est très fort. Les deux joueurs français qui vont l'affronter en simple n'auront rien à perdre. Car aujourd'hui, si on perd contre Melzer sur terre, chez lui en Autriche, il n'y a rien à dire", estime Guy Forget, qui devrait lancer Chardy en première ligne vendredi. Pas vraiment un cadeau pour le Palois qui n'a pas gagné un match depuis octobre dernier. "Il faut se méfier de Jérémy Chardy", avoue pourtant Melzer, qui considère que les chances de succès de son pays "sont un peu plus grandes avec le forfait de Gasquet". L'Autriche n'a plus passé le premier tour en Coupe Davis depuis 1995, époque durant laquelle Thomas Muster terrorisait tout son monde sur terre battue. Et quel que soit le numéro deux choisi par le capitaine Gilbert Schaller - le vétéran Stefan Koubek ou le jeune Martin Fischer -, il devrait être une proie facile pour les Français ce week-end. "Dans ce contexte, une victoire sur Melzer serait une très belle victoire. C'est le discours que je vais tenir à mes joueurs", a prévenu Forget. Une victoire sans doute décisive pour le sort de la rencontre.