Marseille, l'embarras du choix ?

  • A
  • A
Marseille, l'embarras du choix ?
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Brandao de retour, l'OM récupère un nouvel atout offensif face à Lorient.

LIGUE 1 - Brandao de retour, l'OM récupère un nouvel atout offensif face à Lorient. Quel grain de sable pourrait bien enrayer la machine à gagner qu'est devenue l'Olympique de Marseille depuis le mois de février dernier ? Enchaînant les victoires presque sans discontinuer - malgré une élimination en seizièmes de finale de la Coupe de France à Lens (1-3), la formation phocéenne jongle habilement entre ses ambitions nationales et européennes ces dernières semaines. La réception de Lorient, dimanche au Vélodrome, offre l'occasion aux Olympiens (5es, à trois points du leader bordelais qui compte un match en moins) de décrocher une sixième victoire d'affilée toutes compétitions confondues. "Ce qui importe, c'est la spirale positive que l'on connaît actuellement. Il faut la garder et tenir cette cadence car devant, ça avance", prévient Mathieu Valbuena sur le site officiel de l'OM. "Le rythme des matches est élevé et on aura besoin de tout le monde", assure-t-il. Brandao, touché aux ischio-jambiers de la cuisse gauche au stade Bollaert, le 10 février dernier, semble justement enfin prêt à reprendre sa place dans le onze titulaire de Didier Deschamps après avoir réintégré le groupe marseillais, la semaine passée, pour le rendez-vous face au Paris Saint-Germain. Une nouvelle qui n'est pas forcément pour sourire à Valbuena. Le retour du Brésilien entraînera à coup sûr un certain remaniement dans l'organisation de l'équipe phocéenne relégant peut-être ainsi le milieu de terrain phocéen sur le banc. Autre changement probablement à l'oeuvre dans la tactique adoptée par Didier Deschamps, le repositionnement de Mamadou Niang côté gauche. L'attaquant sénégalais, qui semblait s'épanouir dans l'axe depuis quelques matches, devra céder la pointe de l'attaque au Sud-Américain. "Mamadou a marqué 14 buts dont 10 en jouant à gauche de l'attaque. Je sais qu'il aime bien jouer dans l'axe car il y a moins de travail défensif mais surtout, les deux joueurs s'entendent très bien", souligne, sur OMTV, le technicien phocéen qui envisage toutes les alternatives possibles. "Brandao peut aussi jouer à gauche comme il l'a déjà fait ici ou au Shakhtar. Ce n'est donc pas un problème". Après avoir regagné ses galons auprès de Didier Deschamps, Hatem Ben Arfa pourrait bien lui aussi faire les frais de ces aménagements et virer à droite à moins que Koné ne lui soit préféré. De quoi déstabiliser une attaque marseillais devenue récemment implacable (3 buts par match en quatre rencontres d'affilée) ?