Malzieu: "Pas mal de réussite"

  • A
  • A
Malzieu: "Pas mal de réussite"
Partagez sur :

Déjà auteur de son sixième essai personnel de la saison ce week-end, lors de la victoire inaugurale (25-10) de Clermont face aux Saracens dans cette nouvelle campagne de H-Cup, Julien Malzieu confirme son excellent début de saison. Une réussite qui paradoxalement tranche avec l'abattage en défense d'une ASM, consciente qu'elle devra montrer autre chose samedi, lors du choc franco-français à Colombes, face au Racing.

Déjà auteur de son sixième essai personnel de la saison ce week-end, lors de la victoire inaugurale (25-10) de Clermont face aux Saracens dans cette nouvelle campagne de H-Cup, Julien Malzieu confirme son excellent début de saison. Une réussite qui paradoxalement tranche avec l'abattage en défense d'une ASM, consciente qu'elle devra montrer autre chose samedi, lors du choc franco-français à Colombes, face au Racing. Julien, aviez-vous le souvenir d'un match passé à défendre à ce point que cette rencontre remportée face aux Saracens (25-10) ? Ah, c'est sûr que c'est un match où l'on a énormément défendu, au cours duquel les Saracens nous ont posé beaucoup de problèmes, ils ont joué, ils ont beaucoup tenté pour au final nous mâcher vraiment physiquement en nous imposant de très longs temps de jeu. Donc, oui, une très grosse performance de notre part en défense, mais je pense qu'on peut être satisfait de ça ; malgré l'essai qu'on prend en seconde période, on n'a rien lâché, on est tous restés solidaires les uns des autres et chacun a travaillé pour le copain d'à côté. C'est cet état d'esprit qu'il faut qu'on garde en tête. Même si on n'a pas eu beaucoup le contrôle du ballon, on gagne ce match. Tout n'a pas été parfait, mais on avait l'habitude de louer notre force de frappe en attaque les saisons passées, alors que notre défense n'était pas notre point fort. Cette année, on pèche peut-être encore un peu en attaque (4e meilleure attaque du Top 14, ndlr), alors qu'on voit qu'avec une grosse défense, on peut gagner des matches. Maintenant, il ne faut pas se contenter de ça parce qu'au bout d'un moment, ça ne passera pas, et se bouger en attaque parce que deux de nos trois essais samedi viennent avant tout sur des exploits personnels, sans vraiment être construits. On retire une réelle satisfaction à remporter un match dans ce registre si particulier ? Bien sûr, et c'est pour ça que je nous invite à garder cet état d'esprit en tête, parce qu'on a tous pris un super plaisir à le jouer ce match. Quand on arrive à faire reculer des équipes comme ça et qu'on parvient à les stopper pendant dix minutes à cinq mètres de notre ligne, c'est certain qu'on en ressort vraiment satisfait. (Bonnaire et Lapandry ont fini le match avec plus 20 plaquages chacun pour un total de 121 pour l'ASM, ndlr) Et on se régale, tout simplement ! Maintenant, je le répète, on a un gros travail à faire sur l'attaque et la prise d'initiatives. Alors on pourra aller « titiller » les meilleurs sur les deux tableaux. "Ce match face au Racing va donner le ton de cette campagne " Il y a deux ans, face à une autre équipe anglaise, Sale, qui était venue vous imposer un gros volume de jeu à Michelin, l'ASM s'était inclinée (15-32). Clermont a grandi ? C'est certain. Il y a deux ans de ça, on doutait beaucoup plus qu'aujourd'hui en nos capacités. L'état d'esprit dans le groupe a toujours été irréprochable, mais il est vrai qu'avec la conquête de ce Brennus tant convoité, on s'est enlevé un poids sur les épaules. Et maintenant, on voit qu'on aborde les différentes échéances un peu plus sereinement sans doute parce qu'on n'a plus dans un coin de la tête le fait qu'on n'a jamais réussi à ramener ce bout de bois à Clermont... On ne se pose plus de questions. Vous, en revanche, il n'y a pas de problèmes de concrétisation d'un point de vue personnel avec ce sixième essai personnel cette saison (5 en Top 14, 1 en H-Cup)... C'est vrai que j'ai pas mal de réussite en ce début de saison, et notamment au Stade Marcel-Michelin (tous ses essais ont été inscrits à domicile, ndlr). C'est une satisfaction personnelle et ça me fait plaisir, mais là aussi, il ne faut pas s'arrêter à ça, ça n'est qu'un petit détail dans le déroulement de cette saison. Je me sens de mieux en mieux après un petit pépin physique en début de saison, j'ai eu la chance d'enchaîner aussi, c'est mon quatrième match d'affilée et le rythme commence à revenir. Je suis dans une progression classique. Comment abordez-vous cette deuxième journée de H-Cup et ce choc franco-français à Colombes face au Racing, opposition qui devient presque un classique désormais (voir par ailleurs)? C'est vrai que la saison dernière, nous les avions rencontrés deux fois en championnat et une fois en phase finale. Cette année, on va les rencontrer quatre fois. On aurait aimés avoir quelqu'un d'autre dans la poule que le Racing parce qu'ils se sont beaucoup renforcés, qu'ils sortent d'une grosse saison et que c'est un groupe qui regorge de qualités avec des joueurs de très gros calibres. Ils l'ont déjà prouvé en prenant la tête du Top 14. Sans avoir vu leur match au Leinster, ils ont tout de même accroché le Leinster chez eux malgré le score final (défaite 38-22). On sait que si l'on veut espérer exister dans cette poule, il nous faut non seulement rester invaincus à domicile, mais aussi grappiller des points partout et voire même plus si possible... On va aller au Racing avec l'objectif d'en ramener quelque chose, tout en sachant que le Leinster a pris le bonus. Un zéro pointé serait embêtant. Dans ce genre de poules, le premier sera qualifié, le deuxième a peu de chances de faire un tour de plus. L'intensité sera-t-elle celle d'un match de Coupe d'Europe ou de Top 14 ? Le fossé se réduit d'année en année. Je pense que ce sera un gros, gros match comme ça avait été un gros match en championnat (l'ASM a perdu le match aller 28-17 face au Racing, à Colombes, lors de 4e journée du Top 14, le 1er septembre dernier, ndlr). On va se pencher sur la vidéo cette semaine... Le Racing est dans l'obligation de s'imposer samedi s'il veut encore figurer dans cette Coupe d'Europe, il leur faut cette victoire, voire même le bonus avec et s'ils peuvent le prendre, ils ne se gêneront pas pour le faire. On peut s'attendre encore à un très gros rythme, proche des plus grands matches de Coupe d'Europe, oui, c'est certain. Mais il faut qu'on aille là-haut sans pression particulière. Ce match va donner le ton de cette campagne.