Lyon tremble mais passe

  • A
  • A
Lyon tremble mais passe
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Lyon a fait nul (1-1) en Russie et se qualifie pour les poules.

Lyon a de la ressource. Après la victoire du match aller (3-1), les Lyonnais devaient gérer leur avance sur la pelouse du Rubin Kazan. Après une première mi-temps sans grand intérêt, les Russes ont ouvert le score dans le dernier quart d’heure. Sous pression et malgré cinq dernières minutes de folie, l’OL a tenu le coup et même accroché le match nul (1-1) grâce à une tête du petit nouveau, Bakary Koné. A lire : Lyon par la petite porte

12, qui dit mieux ? Lyon a ainsi assuré sa 12e participation consécutive à la prestigieuse compétition européenne, un record dans l'hexagone. L'OL connaîtra jeudi lors du tirage au sort à Monaco ses futurs adversaires pour la phase de poules (13 septembre au 7 décembre). Lyon, qui sera dans le 2e chapeau, héritera forcément dans sa poule d'un "gros" morceau du 1er chapeau, du calibre de Barcelone, Manchester United ou Chelsea (pires cas de figure), clubs qui étaient directement qualifiés.

Merci Lloris. Comme dans tous les matches très importants, Hugo Lloris a montré qu’il était toujours aussi décisif. A trois reprises, le portier de l’OL a sauvé les siens grâce à des parades de grande classe. Les Gones doivent en grande partie leur qualif’ au gardien de l’équipe de France. Il a longtemps retardé l’échéance et progressivement découragé les attaquants du Rubin Kazan.

Comme en 2009. Habitué aux qualifications directes pour la C1 dans les années 2000, Lyon a dû franchir les barrages il y a deux saisons. Les Gones avaient parfaitement maîtrisé la situation face aux Belges d’Anderlecht (5-1, 3-1). Cette saison, les joueurs de Rémi Garde se sont faits plus de frayeurs pour accéder aux poules. La faute certainement à un adversaire de très bonne qualité.

Deux pénalties non sifflés. Pas grand-chose à se mettre sous la dent en première mi-temps si ce n’est deux petits oublis. Irréprochable tout au long de la partie, l’arbitre Franck De Bleeckere a quand même omis de siffler deux pénalties. C’est d’abord Bakary Koné qui a contré le ballon de la main dans sa surface de réparation. Sur une action similaire quinze minutes plus tard, la frappe de Jimmy Briand rebondit également sur le bras de Nemov. Un pénalty oublié de chaque côté, l’équité est respecté.

Une victoire à 20 millions. Avant le match aller, le président des Gones, Jean-Michel Aulas, avait trouvé les mots pour remotiver ses troupes. Au-delà du prestige de la Coupe aux grandes oreilles, l’OL avait également une obligation financière de franchir ces barrages. Très endetté depuis plusieurs saisons, cette qualification va faire du bien aux finances des Lyonnais. Et pour cause, une présence en poules de la C1 assure automatiquement un chèque de 20 millions d’euros au club.

Arsenal se qualifie, 930

© REUTERS

Arsenal évite le pire. Après un début de saison très compliqué, les Gunners étaient sous pression pour ces barrages de la Ligue des champions. Après le départ de Samir Nasri, la semaine aurait pu être catastrophique pour le club. Mais Robin Van Persie et ses coéquipiers ont tenu bon et décroché leur billet pour les poules en battant l'Udinese (2-1) chez elle. A lireArsenal a eu chaud