Lyon s'en sort bien

  • A
  • A
Lyon s'en sort bien
Partagez sur :

LIGUE 1: Monaco a concédé le nul face à Lyon ce dimanche lors de la 18e levée de Ligue 1 (1-1).

Monaco et Lyon se sont neutralisés ce dimanche en clôture de la 18e journée de Ligue 1 (1-1). Un score de parité qui aurait pu tourner à l'avantage des Monégasques tant ils ont dominé les débats en seconde période."Attention aux Lyonnais qui sont revanchards et qui viendront pour les trois points. Le collectif comme les individualités sont redoutables, d'autant plus que cette équipe est blessée". Interrogé sur le site officiel de l'ASM avant la rencontre, Guy Lacombe s'attendait à défier une solide formation lyonnaise et pourtant à l'arrivée, c'est une nouvelle fois un OL décevant qui a été neutralisé sur le Rocher (1-1).Le match met du temps à s'emballer si bien qu'au bout de vingt minutes, aucune des deux formations n'a été en mesure de se créer la moindre occasion. Michel Bastos décide alors de prendre ses responsabilités sur coup franc à trente mètres du but gardé par Ruffier et d'une lourde frappe plongeante ajuste le portier monégasque, totalement impuissant sur ce coup là (0-1, 22e). Et si les Gones sont à deux doigts de corser l'addition dix minutes plus tard avec Makoun qui voit sa tête repoussée par Ruffier, auteur d'un arrêt réflexe de grande classe, ce sont finalement les Monégasques qui profitent d'une grossière erreur de jugement de Lloris pour égaliser par l'intermédiaire de Park (1-1, 34e). Le gardien de but tricolore qui se rattrapera en fin de première période (40e) à l'aide d'une belle parade sur un missile d'Alonso venu de la droite. 1-1, c'est le score à la pause, à l'issue d'un premier acte relativement pauvre en occasions de but. Monaco, pas récompensé de ses effortsAu retour des vestiaires, les joueurs de la Principauté semblent vouloir repartir sur les mêmes bases affichées en fin de premier acte. Les protégés de Guy Lacombe sont plus entreprenants et plus percutants. Ils affichent une réelle solidarité collective face à des Lyonnais relativement attentistes. C'est d'ailleurs l'ASM qui se crée une première occasion à la 50e, par l'intermédiaire de Mollo qui se joue de Réveillère avant d'enchainer une bonne frappe sur laquelle Lloris se couche bien. Et cette occasion marquera le début d'une série de vagues offensives monégasques, le même Mollo étant à un cheveu d'ajuster Lloris d'une superbe tête plongeante venu flirter avec le poteau (65e). A cet instant du match, l'ASM domine totalement les débats mais n'est pas récompensé de ses efforts. Les Lyonnais sont étouffés et Claude Puel le sent bien. Il décide alors de faire un choix pour le moins surprenant en intronisant Toulalan sur la pelouse en lieu et place de Michel Bastos. Un changement pour le moins défensif qui semble traduire un manque certain d'ambition de la part de l'entraîneur lyonnais dans ce match. La révolte des Lyonnais en fin de rencontre ne change rien. Les deux formations se séparent sur ce score de parité (1-1). L'OL qui avait récemment retrouvé le gout de la victoire face à Boulogne-sur-Mer (2-0), est loin d'être guéri, en témoigne la médiocre performance affichée par les Gones ce dimanche...