Lorient gravit les échelons

  • A
  • A
Lorient gravit les échelons
Partagez sur :

LIGUE 1: Le FC Lorient n'a pas eu à forcer son talent pour se défaire de l'OGC Nice (4-1) et accède ainsi à la 6e place de la Ligue 1.

Après Montpellier, c'est au tour du FC Lorient de faire parler de lui lors de cette 9e journée de Ligue 1. En dominant l'OGC Nice (4-1) au terme d'un match entièrement maîtrisé, la formation dirigée par Christian Gourcuff s'empare de la 6e place du classement général à égalité de points avec l'OM et à seulement trois longueurs du leader lyonnais.Et ce match démarre à cent à l'heure avec une pression immédiate infligée par la formation lorientaise sur son adversaire. Percutants d'entrée de jeu face à des Niçois attentistes, les Bretons bénéficient de quatre corners dans les 5 premières minutes de jeu qui traduisent bien la domination des locaux en ce début de rencontre. Une domination confirmée par une première occasion franche dès la 9e minute de jeu avec à la manoeuvre le Tahitien Marama Vahirua qui, sur un corner, trouve Gameiro, ce dernier voyant sa reprise sauvée in extremis sur sa ligne par Hellebuyck.Dés lors, les protégés de Christian Gourcuff, en pleine confiance, régalent leur public de quelques superbes combinaisons et enchaînements techniques, asphyxiant considérablement une équipe niçoise littéralement aux abois. Incapables de porter le danger aux abords de la surface de réparation adverse, les Niçois sont tous près de prendre l'eau à la demi-heure de jeu lorsque Gameiro voit son tir repoussé par un réflexe incroyable du gardien niçois (32e). Et finalement ce qui devait arriver arriva. A la 38e, les Bretons ouvrent logiquement le score par Mvuemba qui bien servi par Gameiro plein axe, mystifie le portier niçois d'une lourde frappe imparable (1-0, 39e). Les deux formations se séparent sur cet avantage au score mérité et même peu cher payé de 1-0 pour Lorient, archi dominateur lors de ce premier acte. La réduction du score de Rémy ne change rien"Il faut vraiment qu'on change de visage en seconde mi-temps.". Interrogé sur Foot +, David Hellebuyck s'avère extrêmement lucide à la pause. Pourtant dès le retour des vestiaires, les deux formations repartent sur les mêmes bases qu'en première période. Si bien que ce sont les Bretons qui se projettent immédiatement vers l'avant et qui dès leur première occasion, trouvent la faille par l'intermédiaire de leur meneur de jeu, Marama Vahirua (2-0, 48e). Loïc Rémy, auteur d'un superbe coup-franc, réduit la marque à l'heure de jeu (2-1, 62e) mais c'est finalement Diarra qui remet les pendules à l'heure à la 77e en permettant à sa formation de faire le break (3-1). Gameiro scelle le sort de cette rencontre à la 90e en inscrivant le quatrième but de sa formation. 4-1, c'est le score final. Au terme d'une véritable promenade de santé, les Bretons n'ont pas eu à forcer leur talent ce dimanche pour venir à bout d'une équipe niçoise bien trop timide pour espérer ramener un résultat de Bretagne. Grâce à ce précieux succès, les coéquipiers d'Olivier Monterrubio accèdent à la 6e place du classement général et ne sont qu'à trois longueurs de tutoyer le sommet... comme a réussi à le faire Montpellier.