Loeb, retraité en 2011 ?

  • A
  • A
Loeb, retraité en 2011 ?
@ Reuters
Partagez sur :

RALLYE - Le pilote français devrait tirer sa révérence "au terme de la saison 2011".

RALLYE - Le pilote français devrait tirer sa révérence "au terme de la saison 2011". La concurrence a peut-être bientôt fini de se battre pour la deuxième place. Hégémonique sur rallyes depuis son premier sacre mondial en 2004, Sébastien Loeb n'a toujours pas étanché sa soif de titres et l'année 2010 devrait lui apporter une nouvelle couronne planétaire alors que l'Alsacien possède 43 points d'avance sur Sébastien Ogier à trois rallyes du terme de la saison. Le vent du changement devrait pourtant se lever plus rapidement que prévu, le pilote français ayant annoncé dans une interview accordée à Paris Match qu'il devrait tirer sa révérence dans un peu plus d'un an, à l'issue d'une saison 2011 durant laquelle il tentera d'aller probablement chercher un huitième titre de champion du monde. Une annonce qui pourrait surprendre alors que le pilote Citroën n'affiche que trente-six printemps au compteur. Mais voilà, l'émergence d'Ogier est un paramètre avec lequel Loeb doit désormais composer, son compatriote de dix ans son cadet ayant réussi une première saison en WRC impressionnante. Et si l'élève venait à dépasser le maître régulièrement, ce dernier pourrait être tenté de raccrocher: "Je me dirais que ça ne vaut pas le coup de prendre des risques inconsidérés pour essayer de le suivre. Mais ce n'est pas lui qui mettra un terme à ma carrière. C'est moi qui prendrai cette décision, et ce sera sans doute au terme de la saison 2011." Compétiteur de génie, Loeb n'entend pas pour autant laisser ses poursuivants lui griller la politesse sans se livrer à une bagarre sans merci. Une évidence qui conduit à une prise de risques maximale à laquelle le jeune père de famille semble de moins en moins enclin, la peur de l'accident de trop trottant visiblement dans la tête de la légende vivante du rallye: "J'y pense. Et c'est ce qui me fait aussi envisager la fin de ma carrière. J'estime avoir déjà pris suffisamment de risques et je ne suis plus prêt à en prendre autant. Ma seule motivation, aujourd'hui, c'est le plaisir." Gageons qu'un septième titre mondial acquis sur ses terres le 3 octobre prochain lui en procurerait.