Loeb prend les devants

  • A
  • A
Loeb prend les devants
Partagez sur :

RALLYE - Sébastien Loeb devance de cinq secondes Mikko Hirvonen à l'issue de la 1ère journée du Rallye de Grande-Bretagne.

Le duel est désormais lancé sur les routes du Rallye de Grande-Bretagne, dernière épreuve de la saison. Auteur de 4 des 6 temps scratch, Sébatsien Loeb est en tête à l'issue de la première journée. Il devance de 5 secondes son rival pour le titre, Mikko Hirvonen.Eux et les autres. A l'image de la saison, ce rallye de Grande-Bretagne, dénouement attendu de ce championnat du monde des pilotes, livre bel et bien le duel au sommet que tout le monde attendait entre Sébastien Loeb, tenant du titre bien décidé à défendre bec et ongles sa couronne, et Mikko Hirvonen, superbe prétendant à la destitution du Français. La concurrence, menée par le Norvégien Petter Solberg, suivi de près par Dani Sordo, est ainsi déjà reléguée ce vendredi soir à 35 secondes du duo de tête. Traditionnel décor de ce RAC, la pluie, le brouillard et la boue se sont invitées dans les débats, mais le Français et le Finlandais se sont bien isolés en tête du classement général, prêts à s'affronter à coups de centièmes de seconde. Même s'il a son destin en mains, Loeb, avec un point de retard sur le pilote Ford, sait qu'il est dans la position du chasseur et ne se dérobe pas vendredi matin lorsqu'il se déchaîne pour empocher les trois premières spéciales du jour et reléguer Hirvonen à 8''9. Tenant de ce RAC, le Français tient son rang.Loeb: "L'important, c'est que je suis devant"Le Finlandais, lui, semble alors en dedans, mais paraît profiter de la pause à la mi-journée et parvient à se libérer alors que le rallye emprunte de nouveau les spéciales du matin en signant son premier temps scratch dans l'ES4, au point de retrancher d'un coup d'un seul près de cinq secondes à son retard. Une situation qui rendait alors perplexe un Loeb pourtant persuadé de rouler au même rythme, mais tout à coup décontenancé par le comportement de sa C4. "Ça a été difficile cet après-midi, constatait-il sur le site du WRC. Je ne comprends pas bien pourquoi je suis moins rapide que ce matin. En plusieurs occasions, je n'avais plus de grip, et la voiture sous-virait." Le Français parvenait malgré tout à réagir et les deux hommes remportaient chacun l'un des deux dernières spéciales du jour sans parvenir à créer d'écart conséquent. A l'issue de cette première étape, l'avantage du quintuple champion du monde n'a beau culminer qu'à 5"3, ce petit écart est déjà essentiel, à en croire l'intéressé. "Je suis content d'ouvrir la route demain (samedi). Mikko est très rapide et c'est un combat vraiment excitant. Mais la chose importante est que je suis devant pour le moment, on verra ce qu'on pourra faire demain (samedi)". Sa position d'ouvreur samedi ne paraît pas l'effrayer outre mesure, Hirvonen ayant après tout su signer deux meilleurs chronos ce jour. A 8h35, samedi, Loeb sera de nouveau la proie.