Loeb, le grand huit

  • A
  • A
Loeb, le grand huit
@ REUTERS
Partagez sur :

RALLYE - Le pilote Citroën a été sacré champion du monde pour la huitième fois, vendredi.

Le duel avait été âpre jeudi. Il a tourné court vendredi. Sébastien Loeb (Citroën), qui comptait moins d'une seconde d'avance sur Mikko Hirvonen (Ford) à l'issue de la première journée du rallye de Grande-Bretagne, jeudi, a profité de l'abandon de son rival finlandais, vendredi, pour être assuré de décrocher une huitième couronne mondiale.

"Ca fait bizarre, parce qu'on gagne le titre alors que le rallye n'est pas fini", a confié le pilote alsacien. "On est en assistance, on va repartir au parc fermé (de Cardiff), puis repartir demain matin (samedi matin) en spéciales. C'est quelque chose que je n'avais jamais vécu mais en tout cas c'est un grand moment."

Victime d'une surchauffe moteur dans la septième spéciale, à la suite d'un choc contre une branche qui a percé son radiateur, Hirvonen a été contraint à l'abandon, ses mécaniciens n'ayant pas réussi à réparer l'auto dans les trois heures qui leur étaient imparties.

En lice pour une 68e victoire 

Hirvonen devait absolument marquer neuf points de plus que Loeb, au terme de ce rallye, pour l'empêcher d'être sacré pour la huitième année consécutive, nouveau record absolu en sport automobile. L'Allemand Michael Schumacher compte sept titres de Formule 1.

"Tous mes titres ont toujours été différents et on prend celui-là avec plaisir, parce que la saison a été très disputée", a reconnu Loeb. "Il y a plusieurs titres qui se sont joués à rien et je placerai ce titre très proche de celui de 2009." Cette année-là, Loeb s'était imposé pour un petit point, déjà face à Hirvonen, déjà au pays de Galles.

Assuré d'être champion du monde, Loeb va pouvoir se lâcher lors des deux dernières journées de ce RAC et tenter de remporter une 68e victoire en rallye, ce qui constituerait, là aussi, un nouveau record. A l'issue de la deuxième journée, Loeb et son co-pilote, Daniel Elena, comptent 1"1 d'avance sur l'autre duo finlandais Latvala-Anttila (Ford).