Llodra éteint Söderling

  • A
  • A
Llodra éteint Söderling
@ La Provence
Partagez sur :

TENNIS - Le Français s'est qualifié pour les quarts de l'Open 13.

TENNIS - Le Français s'est qualifié pour les quarts de l'Open 13. A 29 ans, Michaël Llodra ne changera plus. Il restera un joueur capable du meilleur comme du pire. Vendredi à Marseille, le Parisien était dans un jour avec, et quand c'est le cas, surtout en indoor, il peut se révéler intraitable. Demandez-le à Robin Söderling qui, à Marseille, s'est incliné pour la deuxième fois en autant de confrontations avec le fantasque gaucher. La première fois, c'était en finale à Rotterdam il y a tout juste deux ans et le match s'était joué sur des détails (6-7, 6-3, 7-6). Pour leurs retrouvailles, en quarts de finale de l'Open 13, la partie s'est aussi jouée à peu de choses. Mais une fois le premier set glané au jeu décisif, Llodra n'a plus rien lâché. Il avait pourtant bien mal entamé le tie-break en servant une double faute. Sans conséquence finalement puisque le 79e joueur mondial empochait sept des huit points suivants (7-6). Sur sa lancée, il réussissait le seul break du match d'entrée de seconde manche avant de rester maître sur son service (6-4). Et de bouter hors du tournoi la tête de série n°1, 8e au classement ATP et vainqueur dimanche dernier à Rotterdam. "J'ai de super sensations cette semaine, expliquait au micro de Sport+ le nouveau protégé de Rémi Barbarin avec qui il collaborera les six prochains mois. J'ai pris le match par le bon bout. Je suis resté bien concentré sur mes jeux de service. Et au tie-break j'ai bien contenu mes émotions, malgré ma double faute sur le premier point." Très offensif, comme lors de sa victoire deux jours plus tôt face à Marcos Baghdatis, Llodra a aussi pu s'appuyer sur sa principale arme, le service. Avec 15 aces, et 93% de points gagnés derrière sa première balle (37 sur 40), le gaucher a souvent pu prendre le filet dans de bonnes conditions et a fini par écoeurer le Suédois: "Je le sentais très nerveux. Je voyais que mes slices et mes services de plus en plus courts l'agaçaient. Je lui ai mis la pression dès le début du deuxième set et ça a payé, même s'il a fallu tenir jusqu'au bout. J'étais très bien au niveau de l'attitude et de la concentration. Ça fait une belle victoire."