Lille force le verrou brestois

  • A
  • A
Lille force le verrou brestois
Partagez sur :

Le Losc a profité dimanche de la réception du leader brestois dans le cadre de la 12e journée de Ligue 1 pour signer son match le plus accompli de la saison et s'offrir une victoire (3-1) bienvenue après trois sorties sans succès. Invincible 832 minutes durant, Steeve Elana a fini par s'incliner alors que Monaco a étrillé Nancy (4-0), Lens a dominé Montpellier (2-0) et Nice est venu à bout de Toulouse (2-0). En attendant le choc entre le PSG et l'OM à partir de 21h.

Le Losc a profité dimanche de la réception du leader brestois dans le cadre de la 12e journée de Ligue 1 pour signer son match le plus accompli de la saison et s'offrir une victoire (3-1) bienvenue après trois sorties sans succès. Invincible 832 minutes durant, Steeve Elana a fini par s'incliner alors que Monaco a étrillé Nancy (4-0), Lens a dominé Montpellier (2-0) et Nice est venu à bout de Toulouse (2-0). En attendant le choc entre le PSG et l'OM à partir de 21h. PSG-Marseille n'était pas le seul événement de ce dimanche dans la France du football puisque la défense brestoise a fini par céder sur le terrain de Lille. Plus battu depuis un but de Jean II Makoun inscrit le 21 août dernier à Lyon (1-0), le portier du club breton, Steeve Elana, a renoué avec une situation qui appartenait au passé depuis 832 minutes : aller chercher le ballon dans ses propres filets. La faute à Moussa Sow, auteur d'une tête qui fait mouche après 41 minutes de jeu et lance parfaitement les Dogues sur la voie d'un succès logique obtenu dans ce match comptant pour la 12e journée de Ligue 1. La victoire lilloise ne souffrira d'aucune contestation, tant le collectif nordiste aura pris le meilleur sur son homologue brestois. Au vu de la prestation livrée par les hommes de Rudi Garcia ce dimanche, les observateurs pourront même parler de renaissance pour un Losc qui a retrouvé le jeu flamboyant qui faisait sa force la saison dernière et qui lui manquait cruellement depuis l'entame de cet exercice 2010-2011. Souvent poussif lors de ses onze premières sorties de la saison en Ligue 1, Lille a cette fois régalé son public de Villeneuve-d'Ascq pour s'offrir enfin un match référence en même temps que le scalp d'un leader brestois rapidement malmené. Si Licka contraint Landreau à la parade d'un tir lointain (10e), les intentions sont clairement lilloises et la pression se fait grandissante sur le but d'Elana au fur et à mesure que les minutes s'égrainent. Porté par les jambes de feu de Hazard et Gervinho, le Losc domine les débats et développe un jeu rapide qui maintient les têtes brestoises sous l'eau. Les situations dangereuses en faveur du Losc sont nombreuses mais l'Ivoirien voit son tir contré sur un service du Belge avant que Frau ne bute sur Elana (15e). Gervinho manque ensuite de lucidité dans la zone de vérité (28e, 33e) mais la libération lilloise intervient à quelques minutes du repos. Inspiré, Hazard talonne pour Emerson dont le centre contré prend Elana à contre-pied. Seul, Sow pousse le ballon de la tête dans le but vide (1-0, 41e). Le bijou de Poyet Un avantage mérité au repos pour des Lillois qui ne tardent pas au retour des vestiaires à se mettre à l'abri. On prend les mêmes protagonistes et on recommence du côté nordiste puisqu'après un débordement de Hazard, Gervinho transmet le ballon à Sow. Le buteur lillois retrouve l'Ivoirien d'une talonnade subtile et l'ancien Manceau fait trembler les filets d'un extérieur du pied (2-0, 51e). Acculés dans leur moitié de terrain, les Brestois subissent mais Cabaye (55e) puis Frau (56e) manquent le troisième but. Passé près de la correctionnelle, le SB29 parvient même à revenir dans le match grâce à un but venu d'ailleurs. A la réception d'un coup franc de Licka, Poyet ne se pose pas de question et expédie une volée limpide sous la barre transversale d'un Landreau médusé (2-1, 62e). L'espoir de quitter Lille avec autre chose qu'une défaite ne dure qu'une dizaine de minutes. Car Lille ne tergiverse pas suite à cette réduction de l'écart et continue à développer un jeu léché. Si Gervinho se voit injustement refuser un but pour une position de hors-jeu inexistante (65e), le Losc scelle son succès à un quart d'heure du terme des hostilités. Sur un long dégagement de Landreau, Hazard prend le meilleur sur Baysse avant de tromper Elana en deux temps (3-1, 76e). La messe est dite et le Losc renoue avec une victoire qui lui échappait en L1 depuis plus d'un mois et la venue de Montpellier dans le Nord (3-1), le 3 octobre. "On est en train de chasser le doute de notre tête", confiera sur Foot+ Adil Rami après ce succès précieux qui permet au Losc de se hisser au pied du podium. Et si la prestation accomplie du jour venait à être répétée, Lille pourrait bien justifier son statut d'outsider numéro 1 dans la course au titre. Reste à confirmer l'essai pour des Dogues de nouveau mordants.