Lille assure, l'OM lâche du lest

  • A
  • A
Lille assure, l'OM lâche du lest
@ Montage Reuters/Maxppp
Partagez sur :

LA L1 EN UN CLIC - Le LOSC a battu Lens (1-0) et reste leader, juste devant Paris.

Lille sait y faire. Pas besoin de briller pour s'imposer. Le LOSC a assuré l'essentiel dans le derby du Nord. C'est le Brésilien Tulio de Melo qui a permis aux Lillois de consolider leur place de leader. Avec cette nouvelle victoire (1-0) contre Lens, Lille affirme définitivement ses ambitions. A lire : Lille, un rythme de champion

Un triste nul. L'OM jouait pourtant à domicile. A Monaco, les supporters marseillais étaient plus nombreux que les Monégasques. Mais les Phocéens n'ont pas réussi à trouver la faille dans ce match. Petite mention spéciale à Loïc Rémy qui a été le seul joueur à offrir un brin de spectacle. Avec ce nouveau match nul (0-0), l'OM est désormais à huit points du leader lillois. A lire : L'OM perd son titre de vue

Paris sur sa lancée. Le PSG ne se pose plus de question. Terminées les périodes de doute où les Parisiens étaient capables de s'incliner sur des fautes d'inattention. Sur la pelouse d'Arles-Avignon, les hommes d'Antoine Kombouaré se sont faits quelques frayeurs mais ont réussi à préserver l'essentiel. Grâce à un doublé de Melvut Erding, les Parisiens s'accrochent solidement à leur deuxième place. A lire : Paris, la bonne affaire

Le paradoxe lyonnais. Irrésistibles depuis 13 matches en championnat, les joueurs de l'OL se sont inclinés (2-1) à Valenciennes. Alternant des rencontres de grande classe et des prestations beaucoup plus moyennes, Lyon n'est pas encore en mesure de s'installer durablement dans le haut du classement. Samedi soir, les joueurs de Claude Puel ont encaissé deux buts très rapidement avant de se réveiller. Une bonne dernière demi-heure et une belle frappe de Bastos n'y changeront rien. Lyon laisse la place de dauphin au PSG. A lire : Lyon fauché par VA

Rennes loupe l'occas'. Les Rennais pourront au moins retenir un point positif de leur déplacement dans le Doubs. Ils ont réussi à marquer un but en terres sochaliennes, chose qu'ils n'avaient pas réussi à faire depuis sept ans. Mais c'est bien là l'unique motif de satisfaction... Rennes a coulé à Sochaux (5-1) et laissé par la même occasion une belle opportunité de s'accrocher au wagon de tête. A lire : Rennes maudit Bonal

Tettey se reconvertit. A la 71e minute, Maïga se présente seul face au gardien rennais, Nicolas Douchez. L'attaquant est fauché et s'écroule. Double sanction pour les Rennais : pénalty et carton rouge pour Douchez. Comme Frédéric Antonetti avait déjà effectué ses trois remplacements, il est obligé de désigner un joueur de champ pour garder la cage. C'est le milieu norvégien, Alexander Tettey qui s'y colle. Il restera 15 minutes à ce nouveau poste. Juste le temps d'encaisser deux nouveaux buts...

Tettey gardien, 930

© MAXPPP

Le carton de la soirée. La France ne ressemble pas à l'Espagne. En Ligue 1, il n'y a pas de 7-1 ou de 8-0. Le plus gros score de la saison, c'est un certain 6-3 infligé aux Lorientais par les Lillois lors de la 16e journée. Avec sa victoire fleuve (5-1) contre Rennes, Sochaux est la deuxième équipe seulement à avoir inscrit plus de 5 buts au cours d'un même match depuis le début de la saison.

Montpellier dans le coup. La pelouse synthétique de Marcel-Picot ne réussit définitivement pas aux joueurs de Nancy. Battus (2-1) par Montpellier, les Lorrains s'enfoncent un peu plus dans le classement. En revanche, les Héraultais sont en pleine bourre après leur qualification pour la finale de la Coupe de la Ligue. A lire : Montpellier reste accroché

Bordeaux respire. Jean Tigana peut souffler. Après six matches sans victoire en championnat, les Bordelais ont su relever la tête au bon moment en battant Nice (2-0). S'il reste encore de gros problèmes à régler, notamment en défense, les Girondins vont pouvoir profiter de cette bouffée d'oxygène. A lire : Bordeaux et Tigana soulagés

Le réalisme des Verts. Ces derniers jours n'ont pas été évidents pour les Stéphanois. Leur star, Dimitri Payet est en conflit avec ses dirigeants. Pour remplacer Stéphane Sessegnon parti à Sunderland, le PSG a fait deux offres pour s'attacher les services du Réunionnais. Mais Payet n'a pas de bon de sortie. Cette affaire n'a visiblement pas dérangé Saint-Etienne qui s'est imposé (2-1) contre Toulouse. Deux buts en dix minutes contre le cours du jeu et trois points qui devraient apaiser le club. A lire : Sainté gagne... sans Payet