Les USA en démonstration

  • A
  • A
Les USA en démonstration
@ Reuters
Partagez sur :

BASKET - Les Américains ont écrabouillé l'Angola en 8es de finale du Mondial (121-66).

BASKET - Les Américains ont écrabouillé l'Angola en 8es de finale du Mondial (121-66). Les États-Unis avancent masqués. Pour ceux qui espéraient tirer quelques enseignements de l'entrée en lice des USA dans la phase finale de ce championnat du monde turc, c'est raté. Face à une équipe d'Angola très faible, les coéquipiers de Kevin Durant n'ont pas mis beaucoup de temps pour éteindre tout suspense et composter leur billet pour les quarts de finale où ils affronteront la Russie, qui a battu la Nouvelle-Zélande. Un match que les Américains ont donc préparé dans la plus grande quiétude. Après un entraînement samedi –le seul effectué durant ce Mondial pour eux !-, coach K a pu observer ses ouailles gambader et tester le parquer de la salle stambouliote, siège des phases finales. Après cinq minutes de jeu face aux champions d'Afrique, le match était pratiquement plié (12-4, 4e). Sans forcer leur(s) talent(s), les compagnons d'un redoutable Chauncey Billups (19 points à 5/7 à trois points) ont donc peu à peu creuser l'écart, pour rejoindre les vestiaires avec 65 points au compteur (65-38, 20e)! On pourra toujours leur reprocher un certain laxisme en défense, mais l'Angola n'étant pas à la hauteur, ce relâchement reste compréhensible. Même scénario en seconde période durant laquelle les Angolais n'auront servi que de sparring-partners de luxe à une équipe en démonstration. Contre-attaques supersoniques, tirs de loin et domination des intérieurs dans la peinture, tous les ingrédients étaient réunis pour un non-match digne d'un All-Star Game (101-61, 33e). Au final, tout le monde aura eu le loisir de se dégourdir les jambes et se faire plaisir, mention spéciale à Rudy Gay (15 points) et Eric Gordon (14 points) chez les remplaçants habituels. Pour les choses sérieuses, on attendra jeudi, et les quarts de finale.