Les Reds toujours à l'arrêt

  • A
  • A
Les Reds toujours à l'arrêt
Partagez sur :

FOOTBALL - Tenu en échec par Manchester City à domicile lors de la 13e journée (2-2), Liverpool piétine au classement.

Liverpool a concédé un nouveau match nul sur sa pelouse face à Manchester City (2-2) en ouverture de la 13e journée de Premier League. Une bien mauvaise opération pour les hommes de Rafael Benitez qui stagnent à la 7e place du classement.Les malheurs de Rafael Benitez s'accumulent. La charge qu'il a au-dessus de sa tête, ce samedi, aurait pu être plus lourde encore si Manchester City avait su tenir son avantage plus de deux minutes. Mais ça ne suffira sûrement pas à le consoler. Le manager de Liverpool a, comme il y a quinze jours, quitté la pelouse d'Anfield les joues rouges alors que ses joueurs ont concédé, lors de cette 13e journée de Premier League, un deuxième match nul de suite à domicile (1-1).Le technicien espagnol a des circonstances atténuantes. Encore une fois, il était privé pour ce match de l'un de ses deux joueurs principaux, Torres. Il a aussi perdu assez tôt Agger en défense, sorti sur blessure et remplacé par Kyrgiakos (10e), et Babel en attaque, suppléé par Benayoun (19e). Rien d'étonnant, donc, à ce que Liverpool n'ait pas tenu son avantage au score. Car c'est d'abord Skrtel qui est venu ouvrir le score en venant couper au premier poteau, devant Adebayor, la trajectoire d'un coup franc soigné par Gerrard (1-0, 50e). Benayoun arrache l'égalisationUn but qui aurait dû permettre aux hommes de Rafael Benitez de souffler un peu. C'était oublier un peu vite Adebayor. L'attaquant des Citizens, complètement lâché par... Skrtel sur corner, est venu smasher sa tête et égaliser (1-1, 69e). Les joueurs de Mark Hughes ont même repris les devants quand, sur un beau mouvement avec Tevez, Wright Philipps a trouvé Ireland dans l'axe (2-1, 76e).Mais deux minutes plus tard, Benayoun a arraché le point du nul après un beau numéro de soliste de Ngog (2-2, 78e). Vu le nombre d'absents dans leurs rangs, les Reds ont montré qu'ils n'étaient pas encore cramés. Pour quel objectif ? Sans doute pas le titre, Chelsea ayant creusé l'écart sur Arsenal après sa démonstration de puissance face à Wolverhampton (4-0) pendant que les Gunners se sont inclinés à Sunderland (0-1). Une défaite qui permet à Manchester United, impérial devant Everton (3-0) de récupérer la place de dauphin. Et cela à huit jours du choc entre les deux équipes à l'Emirates Stadium.A noter également l'incroyable scénario du match Tottenham-Wigan qui a vu les Spurs s'imposer sur le score abracadabresque de 9 buts à 1, Jermain Defoe y allant même d'un incroyable quintuplé. Grâce à ce succès, les coéquipiers de Peter Crouch recollent Arsenal à la troisième place de Premier League.