Les langues vont se délier

  • A
  • A
Les langues vont se délier
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Les Bleus assurent qu'ils feront prochainement la lumière sur l'affaire Anelka.

CM 2010 - Les Bleus assurent qu'ils feront prochainement la lumière sur l'affaire Anelka.Après le temps de la désillusion vient celui de l'explication. Sortie mardi par la petite porte de la Coupe du monde après une défaite contre l'Afrique du Sud (2-1), l'équipe de France nage en eaux troubles après avoir passé 18 jours cataclysmiques sur les terres chères à Nelson Mandela. 18 jours durant lesquels le football français s'est couvert de honte aux yeux du monde en offrant une image pathétique, caprices d'enfants trop gâtés et amateurisme affligeant des instances dirigeantes gravitant autour de l'exclusion du groupe de Nicolas Anelka, coupable d'avoir insulté Raymond Domenech à la mi-temps de France-Mexique (0-2)."On n'est pas à l'heure des règlements de compte", confiait Patrice Evra après le revers enregistré face aux Bafana Bafana. "C'est l'heure d'une souffrance sincère et la France entière aura besoin des explications de ce désastre." Le futur-ex capitaine des Bleus, à l'instar de bon nombre de ses coéquipiers, promet que toute la lumière sera faite sur un long week-end de pagaille qui a vu Nicolas Anelka se faire renvoyer samedi et l'équipe de France refuser de s'entraîner dimanche. "Je le ferai personnellement le plus rapidement possible car je n'ai rien à cacher, l'équipe de France n'appartient à personne et les gens ont le droit de savoir la vérité."Abidal : "les quatre vérités vont être dites"La vérité, le défenseur de Manchester United promet de la livrer par le menu. "Je détaillerai ce que j'ai vécu, chaque minute, croyez-moi je dirai la vérité. Ce n'est pas le moment de péter un plomb ou de tirer sur qui que ce soit." L'ancien Monégasque n'est pas le seul à assurer qu'une confession en règles aura lieu dans les prochains jours, son partenaire au sein de l'arrière-garde des Bleus, Eric Abidal, affirmant que "les quatre vérités vont être dites".Effacé durant le Mondial, Thierry Henry va lui aussi poser sa pierre à l'édifice du grand oral prévu pour la délégation française. Auteur d'un passage furtif en zone mixte une fois l'élimination entérinée, "Titi" a tout de même prévenu : "Rassurez-vous, je parlerai, bientôt". Bientôt, ce sera ce jeudi puisque le meilleur buteur de l'histoire des Tricolores sera reçu à sa demande par le président de la République, Nicolas Sarkozy, à l'occasion d'un entretien auquel assisteront le Premier ministre, François Fillon, la ministre de la Santé et des Sports, Roselyne Bachelot, et la secrétaire d'Etat aux Sports, Rama Yade. Le chef de l'Etat devrait donc avoir la primeur du témoignage de l'attaquant de Barcelone, prélude à l'immense déballage public qui devrait rythmer les prochains jours. Qu'on se le dise, l'équipe de France n'a pas fini de faire parler...