Les Bleus pour la passe de trois

  • A
  • A
Les Bleus pour la passe de trois
Partagez sur :

RUGBY - Pour son dernier match de la tournée de novembre, le XV de France aura fort à faire face aux All Blacks.

Vainqueur de l'Afrique du Sud puis des Samoa, le XV de France espère conclure sa tournée de novembre par un troisième succès consécutif. Mais la tâche s'annonce rude pour les Bleus, opposés aux All-Blacks samedi à Marseille.Neuf ans après avoir accueilli sa première et seule confrontation entre le XV de France et la Nouvelle-Zélande, le Stade Vélodrome s'apprête de nouveau à vibrer pour les Bleus face aux redoutables All Blacks. Samedi, l'enceinte phocéenne sera en effet le théâtre d'un nouveau test-match entre les deux nations. Vainqueurs en 2000 (42-33), les Bleus espèrent bien rééditer leur exploit. D'autant plus qu'ils ont fait le plein de confiance avant ce choc.Après une longue période de disette face aux Néo-Zélandais, une série de neuf matches sans victoire (un nul, huit défaites) entre 2000 et 2007, l'équipe de France reste sur trois prestations convaincantes face aux joueurs de l'hémisphère sud. Vainqueurs à Cardiff (20-18) en quarts de finale de la Coupe du Monde 2007, Sébastien Chabal et ses coéquipiers se sont imposés en juin dernier à Dunedin (27-22) avant de s'incliner sur le fil à Wellington (14-10). De plus, la tournée automnale du XV de France est pour l'instant une belle réussite. Vainqueurs des champions du monde sud-africains (20-13) à Toulouse, les hommes de Marc Lièvremont ont enchaîné par une démonstration face aux Samoa (43-5). Malgré plusieurs forfaits pour ce troisième match, Imanol Harinordoquy, Louis Picamoles, Maxime Mermoz, Benjamin Fall, le staff des Bleus peut compter sur un groupe de plus en plus compétitif.Dupuy: Plus compliqué que l'Afrique du SudMarc Lièvremont et ses adjoints, Emile Ntamack et Didier Retière, ont en effet particulièrement apprécié les performances et l'état d'esprit de certains joueurs sur qui ils ne comptaient pas forcément au début de la tournée. C'est notamment le cas de Julien Bonnaire qui, grâce à plusieurs absents en troisième ligne mais aussi à sa performance face aux Samoa, a gagné ses galons de titulaires face aux Blacks.Malgré leurs ambitions légitimes, les Tricolores craignent toutefois logiquement Dan Carter et ses compatriotes qui, sans véritablement briller, se sont imposés au Pays de Galles (19-12), en Italie (20-6) et en Angleterre (19-6) lors de leur tournée.Pour Julien Dupuy, qui avait fêté sa première cape en bleu face à ces mêmes Blacks à Dunedin en juin dernier et qui sera titulaire au poste de demi de mêlée, ce match s'annonce "plus compliqué que l'Afrique du Sud parce que les Boks sont assez prévisibles dans le jeu. Les Blacks ont une culture du jeu différente. Ils jouent de partout sur le terrain. Ils sont très forts dans le un contre un avec des appuis exceptionnels. La moindre erreur va coûter cher et nous devrons scorer à chaque occasion parce que le jeu de la Nouvelle-Zélande ne possède que très peu de failles". Les Bleus devront en effet exploiter la moindre opportunité pour espérer obtenir la treizième victoire de leur histoire en 51 confrontations face aux représentants du pays du long nuage blanc.