Les Bleues se retrouvent

  • A
  • A
Les Bleues se retrouvent
@ Le Progrès
Partagez sur :

HANDBALL - L'équipe de France féminine affronte la Roumanie en amical.

HANDBALL - L'équipe de France féminine affronte la Roumanie en amical. Deux mois après leur médaille d'argent au championnat du monde organisé en Chine et leur défaite en finale face à la Russie (22-25), les filles de l'équipe de France entament une nouvelle ère sous les ordres de l'inamovible Olivier Krumbholz, en poste depuis 1998. Pour débuter l'année 2010, qui s'achèvera en décembre par l'Euro disputé au Danemark et en Norvège, le sélectionneur tricolore propose à ses troupes deux matches amicaux organisés en Alsace, où les Bleues n'ont plus évolué depuis plus de dix ans. "Il était temps de revenir en Alsace, une terre de handball, confiait cette semaine Olivier Krumbholz au quotidien régional L'Alsace. Le haut niveau n'y est pas représenté chez les féminines, c'est dommage. C'est donc l'occasion pour nous de venir à la rencontre des Alsaciens. Un public de connaisseurs". Pour cette double confrontation, jeudi à Mulhouse et samedi à Sélestat, les Tricolores seront opposées à la Roumanie, un adversaire bien connu des Françaises (*), huitième du dernier Mondial. "La Roumanie, c'est un gros morceau, prévient le sélectionneur. Un bon test pour nous, ça permet de nous relancer. Les joueuses sont en forme physiquement. Elles ont joué avec leurs clubs respectifs. La semaine est surtout axée sur la tactique et permet de se régler". De nombreux forfaits Un groupe de seize joueuses a été sélectionné pour ces deux matches. Dix d'entre elles étaient de l'aventure en Chine. Mariama Signaté, victime d'une entorse du genou, a dû renoncer, tout comme Raphaelle Tervel, qui souffre d'une lombalgie aigüe, mais qui est tout de même présente au stage à Sélestat. De son côté, Paule Baudoin n'a pas pu être libérée par son club d'Ejsberg (Danemark). Ces deux rencontres offrent par ailleurs l'occasion à certaines joueuses d'être appelées pour la première fois en sélection. C'est notamment le cas de la gardienne d'Issy-Les-Moulineaux, Armelle Attingre, ou de l'ailière gauche nîmoise, Delphine Carrat. D'autres effectuent leur retour, comme Alice Lévêque, évincé de la sélection juste avant les Mondiaux, ou Sophie Herbrecht, qui avait décidé de faire un break dans sa carrière internationale. L'occasion pour ces dernières, étant originaires de Mulhouse, d'évoluer devant leur public, tout comme Cléopatre Darleux. (*) En 50 confrontations face à la Roumanie, l'équipe de France a enregistré 18 victoires pour 32 défaites.