LeBron James à la manoeuvre

  • A
  • A
LeBron James à la manoeuvre
@ Reuters
Partagez sur :

NBA

NBA - Le King a grandement participé au succès de Cleveland face à Memphis (105-89). LE MATCH : CLEVELAND – MEMPHIS 105-89 Les Grizzlies ont beau être l'une des équipes surprises de la saison, ils n'ont pas réussi à battre en deux jours les deux leaders de chaque conférence de la Ligue nord-américaine. Tombeurs des Lakers sur le fil (95-93) la veille, les joueurs du Tennessee n'ont pas fait le poids mardi soir dans l'Ohio où les attendaient de pieds fermes les Cavaliers de LeBron James. Sur une série de huit victoires, Cleveland n'a pas connu le moindre problème pour l'étendre à neuf face à une équipe de Memphis visiblement pas remise de son exploit réalisé vingt-quatre heures plus tôt. De suspense il n'y en eut pas du tout à la Quicken Loans Arena. Toujours privés de leur meneur de jeu Mo Williams, blessé à l'épaule gauche, les Cavs ont évidemment encore pu s'appuyer sur LeBron James. Le King a martyrisé la défense des Grizzlies, se transformant même mardi soir en véritable distributeurs de caviars. Si ses 22 points inscrits sont plus qu'ordinaires pour l'ailier volant, ses 15 passes décisives lui permettent d'égaler son record en carrière. En face, Memphis n'y a vu que du feu. Habituellement si productif, le cinq majeur des Grizzlies n'a jamais rivalisé. Rudy Gay, Mike Conley, OJ Mayo, Marc Gasol et Zach Randolph ont combiné 46 points quand ils livrent habituellement 80% des points de leur équipe. Surtout, ils se sont cassé les dents sur la défense de fer de Cleveland qui a limité son adversaire à une adresse famélique (38%). A la mi-temps, le match était déjà plié (55-36). Et Mike Brown pouvait ouvrir son banc après le repos afin de faire souffler ses cadres. Dans deux jours, ses ouailles auront l'occasion de réussir la passe de dix face au Heat, pour un nouveau truculent duel James-Wade. Quant aux Grizzlies (26-22), onzièmes de la conférence ouest à une victoire seulement de la huitième synonyme de play-offs, la route est encore longue. LES FRANCAIS Nouvelle soirée pour la colonie tricolore. Des trois Français concernés par le programme de ce mardi, les deux qui ont joué n'ont guère brillé et en ont été quittes pour une défaite... C'était somme toute attendu pour Ronny Turiaf, ses Warriors en étant désormais à six défaites consécutives. Cette fois, c'était au tour des Rockets d'en profiter, les Texans ne ne se faisant pas prier comme en atteste leur très facile victoire 119-97. Le Martiniquais s'est pourtant démené, mais il n'a pas eu droit à plus de 13 minutes de jeu au relais d'Andris Biedrins. Et ce en dépit d'un joli rendement, Turiaf trouvant en effet le temps de compiler 5 points à 2 sur 4, 7 rebonds, 4 passes et 2 contres. Défaite au rendez-vous également pour Joakim Noah et Chicago. Les Bulls restaient pourtant sur une belle série de cinq victoires à l'occasion d'une tournée fructueuse à l'Ouest, mais leurs retrouvailles avec l'United Center se sont soldées par une défaite 82-90 face aux Clippers. Et force est de constater que Noah n'a pas été à la fête. Non seulement, il n'a pu faire mieux que 8 points à 4 sur 6 aux tirs et 6 rebonds en 25 minutes, mais a contrario, son vis-à-vis a brillé, Chris Kaman terminant avec 21 points et 11 rebonds. Note positive de la soirée: si Mickael Pietrus n'a pu en être, la faute à son entorse de la cheville contractée dimanche face aux Pistons, Orlando a enchaîné un quatrième succès de rangs en disposant des Bucks 99-82.