Le tour d'Europe en ballon

  • A
  • A
Le tour d'Europe en ballon
Partagez sur :

Chaque début de semaine, la rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. L'occasion, une fois n'est pas coutume, de parler du championnat portugais et de l'irrésistible Porto, mais également de la résurrection de Fernando Torres avec Liverpool. En revanche, Arsenal semble accuser le coup.

Chaque début de semaine, la rédaction effectue un tour d'horizon des faits marquants observés dans les grands championnats du football européen lors du week-end écoulé. L'occasion, une fois n'est pas coutume, de parler du championnat portugais et de l'irrésistible Porto, mais également de la résurrection de Fernando Torres avec Liverpool. En revanche, Arsenal semble accuser le coup. LE JOUEUR : Fernando Torres Il y a une semaine, les Reds figuraient encore parmi les relégables de Premier League. Aujourd'hui, après trois victoires consécutives en championnat, dont une dernière dimanche devant le leader Chelsea (2-0), les Scousers occupent la neuvième place du classement avec quinze points. Cette résurrection va de pair avec celle de Fernando Torres. L'Espagnol, récemment décrié pour son inefficacité et sa fragilité physique, a inscrit un magnifique doublé face aux Blues. Il a d'abord trompé Petr Cech de près (11e), puis d'une frappe enroulée du droit (44e). Ses sixième et septième buts en huit rencontres contre les Londoniens ! Autre chiffre significatif, il a marqué à quarante-quatre reprises pour quarante-sept matches disputés à Anfield. Liverpool ne marche jamais sans El Niño... LE TOP : Porto Déjà solide leader du championnat portugais, le FC Porto a infligé à son grand rival, le Benfica Lisbonne, la pire défaite de son histoire, en s'imposant facilement (5-0), dimanche, dans le Clasico du championnat portugais. Ce succès, imprimé dès la première demi-heure, permet ainsi aux Dragons de compter dix longueurs d'avance sur leurs adversaires du soir et de foncer à toute allure vers le 25e titre national de leur histoire. "C'est une victoire spéciale. Ce n'est pas tous les jours qu'on gagne 5-0 face à Benfica", s'est ainsi réjouit le prometteur entraîneur André Villas Boas, à l'issue de cette démonstration de force. Encore invaincu cette saison, Porto peut notamment s'appuyer sur l'incroyable Hulk, meilleur buteur du championnat avec dix réalisations en autant de journées et auteur d'une prestation de classe mondiale face aux Lisboètes, avec un doublé à la clé. A chaque fois délestés de leurs meilleurs éléments à l'intersaison, Raul Meireles et Bruno Alves encore l'été dernier, les Dragons compensent ces pertes par la qualité de leur centre de formation et une maestria offensive rare. Une réussite qui se conjugue à l'international puisque le FCP est déjà qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa. LE FLOP : Arsenal Alors qu'on pensait que les Gunners avaient enfin retenu les leçons de leurs erreurs passées, force est de constater que leurs blessures n'ont pas encore tout à fait cicatrisées. Trois jours après leur défaite à Donetsk en Ligue des champions (2-1), les protégés d'Arsène Wenger ont raté l'occasion de se rapprocher de Chelsea, leader de Premier League, en cédant sur leur pelouse face à Newcastle (0-1), dimanche après-midi. Les Magpies, qui n'avaient plus battu les Cannoniers depuis près de cinq ans, ont marqué sur leur seule occasion de la partie par l'intermédiaire d'Andrew Carroll, le bad-boy anglais profitant d'une nouvelle sortie hasardeuse de Lukazs Fabianski avant la pause. Un air de déjà-vu pour Arsenal, dont les carences dans les deux zones de vérité (70% de possession, une dizaine d'occasions, trois poteaux) ont encore été flagrantes, surtout lorsqu'on ajoute à cette défaillance, la victoire à la Pyrrhus de Manchester United face à Wolverhampton (2-1). Seule satisfaction pour Wenger, qui a perdu Koscielny, expulsé pour la deuxième fois de la saison, le retour sur les terrains de Robin Van Persie, absent des terrains depuis août dernier, et le revers de Chelsea à Anfield (0-2). Du coup, les Gunners restent en embuscade derrière leurs homologues londoniens (3e à cinq points) mais devront éviter ce genre de déconvenue pour conquérir un titre de champion qui paraît de plus en plus trop grand pour eux. LA PHRASE : "Je vais essayer de remercier le coach pour son soutien", Karim Benzema (Real Madrid) Annoncé pour mort dans les colonnes du quotidien espagnol Marca, il y a deux semaines, Karim Benzema renaît de ses cendres, tel un phoenix. Les propos virulents de la presse ibérique et la marque de confiance de José Mourinho semblent avoir provoqué une réaction positive chez l'attaquant français, auteur de deux passes décisives en quatre jours avec le Real Madrid. Encore remplaçant au coup d'envoi du derby madrilène, ce week-end, l'ancien Lyonnais a apporté tout son jus et son dynamisme lors de son entrée en jeu dans le dernier quart d'heure. Mercredi, lors du match retour contre Murcie en Coupe du Roi, le buteur tricolore devrait donc avoir une nouvelle chance de convaincre les observateurs en démarrant la partie à la pointe de l'attaque merengue. L'occasion pour lui de renvoyer l'ascenseur à son entraîneur : "Je suis dans une bonne passe en ce moment et je me sens bien dans mes jambes et dans ma tête. Je vais pouvoir me défouler et essayer de remercier le coach pour son soutien ces derniers temps en marquant ou en faisant marquer", a-t-il déclaré au micro de Canal +. LA STAT : 6 Les voyages forment le Borussia Dortmund ! En allant écraser Hanovre (4-0) dimanche, le BVB a remporté son sixième match à l'extérieur en autant de déplacement en Bundesliga. Le Japonais Shinji Kagawa, l'international paraguayen Lucas Barrios ainsi que les Polonais Robert Lewandowski et Jakub Blaszczykowski ont porté à vingt-sept le nombre de buts inscrits par la meilleure attaque du championnat d'Allemagne. Les hommes de Jürgen Klopp forment également la défense la plus hermétique outre-Rhin, avec seulement sept pions encaissés. Pas étonnant, donc, de voir les Schwarz-Gelben caracoler en tête du classement avec une avance de quatre points sur Mayence.