Le Real fait un carton

  • A
  • A
Le Real fait un carton
Partagez sur :

FOOTBALL - Le Real Madrid s'est promené samedi face à Saragosse (6-0), lors de la 15e journée de Liga.

Troisième victoire consécutive du Real Madrid qui s'est promené samedi face à Saragosse (6-0), lors de la 15e journée de Liga. Saragosse n'a pas eu le temps de respirer. On jouait à peine depuis trois minutes à Santiago Bernabeu quand Marcelo alerta en profondeur Higuain pour l'ouverture du score (1-0) d'un tir croisé du gauche à l'entrée de la surface. Le meilleur attaquant du Real depuis le début de la saison rajoutera un but à son compteur (10 en championnat) dans ce samedi soir tout à l'avantage de la formation de Pellegrini. Le natif de Brest s'offrira un doublé à la 34e minute, tout comme Rafael Van der Vaart. Le Néerlandais, qui semble enfin avoir trouvé ses marques dans le riche effectif espagnol, marquait en l'espace de deux minutes (26e, 28e), si bien qu'à la pause le match était déjà plié (4-0).L'exigeant public de Bernabeu n'était pourtant pas encore au bout de son plaisir à l'image du petit numéro de dribbles et de feintes signé Ronaldo qui précédait son but dès le retour des vestiaires (50e, 5-0). Il ne manquait plus alors à Karim Benzema de participer au festival. Et comme la moitié des buts inscrits par son équipe samedi, l'attaquant français, entré à la 62e minute à la place de Marcelo, trompait Vallejo d'un tir croisé du gauche aux abords du rectangle (6-0, 71e) et parachevait ainsi le récital des Merengue.Séville loin du compteDéjà mal en point avant la rencontre et cette position de première équipe relégable, Saragosse s'enfonce donc un peu plus avec cette neuvième défaite en 15 journées de championnat. Entraîneur de la plus mauvaise défense de Liga (35 buts), Jose Aurelio Gay avait bien conscience de la gravité de la situation et de la fragilité de son poste. "Tout ce que je sais, c'est ce que la direction m'a dit qu'ils avaient confiance en moi", a toutefois déclaré le coach à Marca. Les Madrilènes, eux, jubilaient bien sûr et comptent toujours deux points de retard sur le FC Barcelone qui s'était imposé le 2 décembre à Xerez (2-0) dans un match avancé, Coupe du monde des clubs oblige. Quelques heures plus tôt à Abu Dhabi, la formation de Guardiola était entrée dans l'histoire en décrochant son sixième trophée en 2009 en venant à bout d'Estudiantes (2-1, a.p.) Quant au FC Séville, troisième provisoire, l'écart est désormais de neuf points après la désillusion connue à domicile par Fred Kanouté et ses coéquipiers, surpris par Getafe (1-2). Une place de troisième qui pourrait revenir au FC Valence si ce dernier s'imposait à La Corogne dimanche soir.