Le Real enfin d'attaque !

  • A
  • A
Le Real enfin d'attaque !
Partagez sur :

Auteur de peu de buts depuis le début de la saison en Liga, seulement six en cinq matches, malgré une armada offensive impressionnante, le Real Madrid a profité de la venue de La Corogne à Santiago-Bernabeu, dimanche soir lors de la 6e journée, pour retrouver le chemin des filets (6-1). Une très bonne opération pour les hommes de Mourinho qui repassent devant le Barça, accroché par Majorque (1-1).

Auteur de peu de buts depuis le début de la saison en Liga, seulement six en cinq matches, malgré une armada offensive impressionnante, le Real Madrid a profité de la venue de La Corogne à Santiago-Bernabeu, dimanche soir lors de la 6e journée, pour retrouver le chemin des filets (6-1). Une très bonne opération pour les hommes de Mourinho qui repassent devant le Barça, accroché par Majorque (1-1). Si, depuis l'arrivée de José Mourinho, le Real Madrid semble avoir retrouvé une base solide en défense, un seul but encaissé en cinq matches de Liga, la Maison Blanche peinait jusqu'à présent à briller offensivement. Avec six buts inscrits lors des cinq premiers matches, le club merengue était en effet loin du festival offensif auquel on pouvait s'attendre avec Ronaldo et consorts. Mais la frustration du public de Santiago-Bernabeu a été effacée dimanche lors de la 6e journée, avec le large succès obtenu face à La Corogne (6-1). Avant-derniers du classement, les Galiciens n'auront fait illusion que quatre minutes sur la pelouse madrilène, le temps qu'il a fallu à Cristiano Ronaldo pour ouvrir le score d'une tête consécutive à un corner de Sami Khedira. Auteur d'un seul but sur penalty depuis le début de la saison, face à l'Espanyol Barcelone lors de la 4e journée (3-0), le Portugais libérait ainsi les siens. Mesut Özil doublait la mise d'une frappe enroulée (24e), bientôt imité par Angel Di Maria, auteur lui aussi d'une tête victorieuse sur un centre de Gonzalo Higuain (34e). Le Barça piétine Préféré une nouvelle fois à Karim Benzema, resté sur le banc durant toute la rencontre, l'international argentin ajoutait un quatrième but au retour des vestiaires, en étant à la réception d'un centre de Di Maria, parti à l'extrême limite du hors-jeu (53e). Un but contre son camp de Ze Castro, consécutif à une percée de Marcelo, donnait encore plus d'ampleur à la démonstration madrilène (60e), même si Juan Rodriguez sauvait l'honneur des siens (78e). En toute fin de match, Ronaldo s'offrait son premier doublé de la saison à la suite d'une accélération côté droit (89e) et parachevait ainsi le large succès des siens, auquel a participé Lassana Diarra, entré en début de seconde période à la place de Khedira. En plus d'avoir fait le spectacle et soigné sa différence de buts, le Real réalise une excellente opération au classement. Les Merengue restent en effet à deux longueurs du leader, le FC Valence, vainqueur samedi de l'Athletic Bilbao (2-1), grâce à des réalisations d'Aduriz et Vicente, et à un point du deuxième, Villarreal, victorieux du Racing Santander (2-1), grâce à Nilmar et Rossi. Plus important encore, le club de la capitale compte désormais un point d'avance sur son grand rival, le Barça, qui a dû partager les points avec le Real Majorque (1-1), dimanche au Camp Nou. Lionel Messi avait ouvert le score pour les Catalans d'une frappe enroulée de l'entrée de la surface suite à une superbe talonnade de Pedro (21e), mais Emilio Nsue a remis les deux équipes à égalité en marquant de la tête juste avant le repos. Malgré une nette domination et un poteau de Bojan en fin de match, les Blaugrana ont perdu deux points précieux et devront tenter de refaire leur retard dans deux semaines, lors de la réception du leader valencian.