Le PSG passe, Lille casse

  • A
  • A
Le PSG passe, Lille casse
@ REUTERS
Partagez sur :

LA C3 EN UN CLIC - Le PSG se qualifie pour les 8es de finale. Lille est éliminé.

Le PSG assure l'essentiel. Après un bon résultat (2-2) sur la pelouse du BATE Borisov, les Parisiens avaient 80% de chances de passer en huitièmes de finale. C'est chose faite après un nouveau match nul (0-0) au Parc des Princes. Les hommes d'Antoine Kombouaré n'ont pas brillé mais ils ont assuré l'essentiel. Trois jours avant de rencontrer le TFC en championnat, cette qualification va certainement booster le PSG. A lire : Paris Sans Gloire

Cafouillages et sauvetage. Pour le 150e match du club sur la scène européenne, le PSG n'a pas fait rêver ses supporters. Peguy Luyindula a eu de nombreuses occasions pour débloquer la situation. Mais à chaque fois, le Parisien a manqué de dextérité. Sur une bévue de Zoumana Camara, les hommes de Kombouaré se sont même fait une grosse frayeur à 20 minutes de la fin. Un Apoula Edel bien inspiré a évité le pire à ses coéquipiers. Seule petite éclaircie dans cette soirée bien morose, la rentrée de Neeskens Kebano. Ce joueur issu du centre de formation a au moins eu le mérite de réveiller le Parc en fin de rencontre.

Benfica au prochain tour. Les Parisiens retrouveront les Portugais du Benfica Lisbonne en huitièmes de finale. Les Lisboètes ont sorti les Allemands de Stuttgart, formation pourtant très solide. Le Benfica n'est pas forcément un très bon souvenir pour les clubs français. Et pour cause, l'OM avait été éliminé par les Portugais l'année dernière au même stade de la compétition.

Lille quitte l'Europe, 930

© REUTERS

Lille l'a bien cherché. En alignant une équipe bis, Rudi Garcia a pris beaucoup de risques pour les 16e de finale retour. Après avoir mené pendant une bonne partie du match, le LOSC s'est finalement incliné (3-1) et ne verra pas les huitièmes de finale de la Ligue Europa. Après la défaite à Montpellier (1-0) la semaine dernière, Lille est sur une mauvaise série. A lire : Lille lâche l'Europe

Priorité au championnat. A la simple lecture de la feuille de match, le choix de Rudi Garcia était très clair. Sans Landreau, Chedjou, Béria, Balmont, Gervinho, Hazard, Sow, Debuchy ou encore Cabaye, Lille a envoyé un message aux Lyonnais. Leur priorité est de garder leur place de leader du championnat de France. Pas sûr pour autant qu'une élimination de la Ligue Europa soit la meilleure préparation pour recevoir le septuple champion de France.

Des questions sur l'arbitrage. Le PSV Eindhoven n'a pas volé sa victoire (3-1). Les Néerlandais ont dominé toute la partie mais les joueurs lillois pourront quand même nourrir quelques regrets. Et pour cause, après l'ouverture du score, le LOSC croyait tenir bon. Mais à la 55e minute, Dszudzsak n'attend pas le coup de sifflet de l'arbitre pour tirer le coup franc et tromper Barel Mouko, le gardien nordiste. Dans la foulée, Pierre-Alain Frau écope d'un deuxième carton jaune pour avoir contesté sa première sanction. Trop dur pour les Dogues qui vont lâcher prise et encaisser deux nouveaux buts en moins de dix minutes.

Tous les résultats des 16e de finale ici