Le PSG assure l'essentiel

  • A
  • A
Le PSG assure l'essentiel
Partagez sur :

COUPE DE LA LIGUE - Le PSG s'est qualifié pour les 1/8e de finale de la Coupe de la Ligue aux dépens de Boulogne-sur-Mer (1-0).

Opposé à Boulogne-sur-Mer mercredi en seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue, le Paris Saint-Germain a obtenu son billet pour le tour suivant en s'imposant sur la plus petite des marges (1-0), grâce à une réalisation du jeune Jean-Eudes Maurice. L'entraîneur parisien, Antoine Kombouaré avait aligné une équipe bis pour l'occasion.On attendait Hoarau, on a eu Maurice. Grâce à son jeune attaquant, le Paris Saint-Germain a validé ce mercredi soir son billet pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (1-0). Sans convaincre. Antoine Kombouaré, très remonté par le sévère match nul de ses joueurs contre l'OL dimanche soir (1-1), suite à l'égalisation hors jeu de Gomis, avait décidé d'aligner dans le Nord une équipe très remaniée avec notamment un milieu de terrain composé de Sankharé, Chantôme, Ngoyi et Jallet. Une formule qui a mis une heure à payer."Le coach a fait énormément tourné, ce n'était pas évident, a réagi Coupet au micro de France Télévisions Il y a eu beaucoup d'application. Ce n'était pas un rythme de Ligue 1, mais on a eu ce qu'on voulait." La qualification et rien d'autre, le PSG s'en contentera. Même si dans le contenu, ce n'était pas ça. Avant la pause, les Parisiens n'ont rien eu à se mettre sous la dent. Rien ou presque, la seule occasion étant venue d'une timide incursion de Maurice stoppée net par Soumaré au moment où l'attaquant francilien allait armer sa frappe (31e). Ce sont plutôt les Boulonnais qui ont fait le jeu en faisant courir leurs visiteurs après le ballon. Mais dans la finition, ils n'ont guère été plus brillants. Seule véritable alerte sur le but de Coupet en première période: un tir de Ducatel, servi par Agouazi (33e). Cinq mois d'absence pour Thil !Heureusement que N'Diaye, d'une frappe rasante des vingt mètres au ras du poteau (47e), a réveillé le stade de la Libération au retour des vestiaires. Sans quoi l'ennui serait venu à bout des supporters. Maurice a donc répondu du tac-au-tac, d'abord sans parvenir à tromper Koné (48e). Hoarau non plus, sa tentative n'étant pas assez appuyée (50e). Mais le jeune buteur du PSG a persévéré. Avec succès. Son but, le seul de la rencontre, il l'a fait tout seul. Comme un grand. Servi par Sankharé, il s'est lui-même ouvert le chemin du but nordiste en réglant le compte du gardien adverse d'une frappe enroulée du droit (1-0, 60e). "Le haut niveau, c'est l'efficacité", a constaté Laurent Guyot, l'entraîneur de l'USBCO.Le technicien nordiste était d'autant plus abattu après cette rencontre qu'il a appris dans la soirée que Thil, son buteur maison, serait indisponible pour cinq mois. Un énorme coup dur que Boussaha aurait pu atténuer s'il avait plus appuyé son lob sur Coupet, qui a failli entrer dans son but avec le ballon (85e). Boulogne-sur-Mer a vécu un match sans. Un match à oublier au plus vite pour se relancer en Ligue 1 à Montpellier, ce week-end lors de la septième journée. Pour le PSG, c'est en revanche tout bénef. Antoine Kombouaré n'a pas même pas eu à faire appel à ses joueurs cadres. Une bonne nouvelle avant un déplacement important sur la pelouse de Lorient.