Le Portugal et la Russie à petits pas

  • A
  • A
Le Portugal et la Russie à petits pas
Partagez sur :

FOOTBALL - Victorieux lors des barrages aller du Mondial 2010, le Portugal et la Russie sont sur leurs gardes à l'heure des matches retour.

Alors que la France et l'Irlande vont en découdre au Stade de France pour arracher leur ticket pour le Mondial 2010, trois autres barrages livreront leur verdict quant aux derniers qualifiés européens pour la Coupe du monde sud-africaine. Des matches à l'issue indécise puisqu'aucune des équipes concernées ne s'est imposée par plus d'un but d'écart à l'aller...Le suspense promet d'être à son comble, mercredi, alors que les barrages pour le Mondial 2010 de la zone Europe connaitront leur dénouement à l'occasion des matches retour. Un suspense savamment entretenu par les équipes alors qu'aucune n'a signé de victoire sur plus d'un but d'écart à l'aller. Le Portugal, petit vainqueur face à la Bosnie-herzégovine (1-0), et la Russie, victorieuse face à la Slovénie mais victime d'un but adverse (2-1), devront jouer de prudence dans leur déplacement. De leur côté, après leur match nul, Ukraine et Grèce seront contraintes de prendre des risques à Donetsk.Le Portugal sans trop d'assurance en BosnieBruno Alves a enlevé une épine du pied du Portugal. Son but, inscrit à la demi-heure de jeu à Lisbonne face à la Bosnie-Herzégovine (1-0), samedi, a sauvé les Portugais d'un match nul handicapant. Pourtant, à l'heure de se rendre à Zenica en Bosnie-Herzégovine, mercredi, le Portugal n'a aucune certitude. D'autant plus que les Bosniens, en quête de leur première qualification pour une phase finale de Mondial, leur promettent une résistance féroce malgré les absences de Spahic, Muratovic et Rahimic. "Durant ces quelques jours avant le match, je vais créer une ambiance pour pousser les joueurs à attaquer les Portugais comme des loups affamés. Nous allons donner l'assaut [...] et pour cela nous avons besoin du tonnerre des tribunes. Je veux qu'on mette une telle pression dès la première minute que les Portugais ne seront pas en mesure de comprendre ce qui leur arrive", a assuré Miroslav Blazevic au quotidien bosniaque Dnevni Avaz. Toujours privée de Cristiano Ronaldo, la sélection emmenée par de Carlos Queiroz est prévenue...La Slovénie a un coup à jouerNejc Pecnik ou le but de l'espoir. Le milieu de terrain slovène a ravivé les chances de qualification des coéquipiers de Robert Koren et asséné au passage un petit coup au moral des Russes qui, avec un avantage de 2 à 0 à la marque jusqu'à la 87e minute de jeu lors du match aller, avaient fait un petit pas vers l'Afrique du Sud. Et si les hommes de Guus Hiddink possèdent toujours un mince avantage, ils le doivent à leur gardien, Akinfeev auteur d'un sauvetage dans les dernières minute de jeu.Redoutable sur ses terres, la Slovénie n'a pas concédé la moindre défaite sur sa pelouse lors de ces éliminatoires (4 victoires, 1 nul) et ses attaquants, poussés par leur public, se sentent pousser des ailes (12 buts sur 18 inscrits à domicile). Reste qu'à la tête d'une défaite au match aller, les troupes de Matjaz Kek devront faire le jeu. "C'est mieux d'être blessé que mort", a ainsi résumé le sélectionneur de la Slovénie sur le site de la FIFA.L'Ukraine a la faveur des statistiquesEn misant avant-tout sur l'aspect défensif, Otto Rehhagel a joué un mauvais tour à la Grèce lors du barrage aller face à l'Ukraine. A domicile, la formation héllène s'est montrée incapable d'inscrire le moindre but (0-0) se compliquant la tâche lors du barrage retour à Donetsk, mercredi. Les statistiques lui prédisant même une défaite assurée puisqu'aucune équipe ayant réalisé le nul à l'extérieur à l'aller, n'a manqué de se qualifier lors des précédents barrages (depuis 1998) tout comme les équipes victorieuses à l'aller également. "Il est trop tôt pour se réjouir, rien n'est fait", prévient toutefois Alexei Mikhailichenko, le sélectionneur ukrainien, sur le site de la FIFA. Co-organisatrice de l'Euro 2012 avec la Pologne, l'Ukraine sera l'objet de biens des attentions, mercredi.Deux autres tickets à distribuer Outre la zone europe, où les quatre derniers billets pour l'Afrique du sud seront délivrés, deux autres passes seront attribués pour le Mondial 2010, l'un dans la zone Concacaf/Amérique du Sud entre l'Uruguay et le Costa Rica (1-0, à l'aller), l'autre dans la zone Europe où l'Algérie et l'Egypte disputeront un match d'appui.*Le vainqueur du barrage est désigné à l'issue du match aller-retour, les buts inscrits à l'extérieur comptant double. En cas d'égalité parfaite au score cumulé des deux matches, les deux équipes disputent une prolongation de deux fois quinze minutes avant de se départager au cours d'une séance de tirs au but si besoin est.