Le Paraguay y va tout droit

  • A
  • A
Le Paraguay y va tout droit
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Faciles vainqueurs de la Slovaquie (2-0), les Paraguayens sont presque en huitièmes de finale.

CM 2010 - Faciles vainqueurs de la Slovaquie (2-0), les Paraguayens sont presque en huitièmes de finale.Parfaitement regroupés et enquiquinants au possible face à l'Italie en ouverture de ce Groupe F (1-1), les Paraguayens ont montré un visage bien différent dimanche après-midi face à la Slovaquie (2-0). L'opposition – il est vrai - aidant, les hommes de Gerardo Martino ont ainsi pu développer un tout autre football au Free State Stadium, un style de jeu qui leur avait notamment permis de se classer au troisième rang, devant l'Argentine, des qualifications pour ce Mondial dans la zone Amsud. Les voilà donc, avant de défier les Kiwis jeudi, tout proches d'une quatrième qualification pour les huitièmes de finale, après 1986, 1998 et 2002, leur meilleur résultat à ce jour.Pour la Slovaquie en revanche, cette première participation ressemble de plus en plus à un chemin de croix, qui pourrait s'achever dans la douleur jeudi face à l'Italie. Car, après la Nouvelle-Zélande (1-1), Marek Hamsik et ses partenaires ont encore été d'une indigence rare, et à voir leurs mines défaites au coup de sifflet final, l'espoir semble les avoir définitivement abandonnés... A égalité parfaite avant l'entame de cette deuxième rencontre du Groupe F, les deux formations entament ce match tambour battant, et ce sont les Sud-Américains qui se montrent tout de suite les plus incisifs. Remplaçant au coup d'envoi face à l'Italie, Santa Cruz est le premier à se signaler, d'une frappe déviée qui oblige Mucha à se détendre pour empêcher l'ouverture du score (4e).Riveros libère les siensUne première banderille vite suivie par une autre quand Riveros, bien servi par l'omniprésent Valdez, force le portier adverse à une nouvelle parade (19e). La menace se précise et après une troisième opportunité, cette fois pour Barrios qui, à la conclusion d'une percée en solitaire, manque le cadre slovaque (23e), la quatrième va être la bonne. Barrios est encore au départ d'une action conclue par Vera, qui ne laisse aucune chance à Mucha (1-0, 27e). Pas rassasiée pour autant, l'Albirroja va même manquer une incroyable occasion de doubler la mise, quand Santa Cruz vient buter sur le gardien du Legia Varsovie, oubliant au passage son coéquipier Barrios (39e).Et la Repre dans tout ça ? Hormis une première opportunité à la...37e minute, une tête pas franchement dangereuse de Salata sur corner, la sélection de Vladimir Weiss peine à produire du jeu, une tendance qui ne s'améliore pas après le repos, malgré un léger mieux avant l'heure de jeu, alors que les Guaraní semblent se contenter de leur court avantage. Mais Villar n'est toujours pas inquiété, malgré la multiplication des corners comme cette semi-opportunité pour Weiss (63e), et ce sont les Paraguayens qui ont une nouvelle occasion de s'envoler, une tête de Vera qui flirte avec le poteau gauche slovaque (72e). C'est finalement Riveros, entré en jeu à la place de Barrios, qui scelle le succès sud-américain d'une frappe puissante du gauche (2-0, 86e). Et malgré une ultime action de l'ancien Lillois Vittek, Villar s'active enfin et détourne en corner cette frappe vicieuse, mais il est déjà trop tard (86e). Et cette première Coupe du monde slovaque de l'histoire peut-être déjà finie...