Le MSB n'a rien pu faire

  • A
  • A
Le MSB n'a rien pu faire
Partagez sur :

Balayé à Antarès par le Khimki Moscou au match aller (56-70), Le Mans ne disputera pas la phase régulière de l'Euroligue. Les joueurs de J.D. Jackson se sont inclinés ce vendredi soir en Russie (66-87), au troisième tour préliminaire retour. Cholet, champion de France en titre, sera donc le seul club français qualifié cette saison.

Balayé à Antarès par le Khimki Moscou au match aller (56-70), Le Mans ne disputera pas la phase régulière de l'Euroligue. Les joueurs de J.D. Jackson se sont inclinés ce vendredi soir en Russie (66-87), au troisième tour préliminaire retour. Cholet, champion de France en titre, sera donc le seul club français qualifié cette saison. Un peu comme la Ligue des champions en football, l'Euroligue est souvent d'une logique implacable et laisse peu de place aux exploits. Même au tour préliminaire. Se qualifier pour la phase régulière en aurait été un pour Le Mans. Surtout contre le Khimki Moscou et après sa lourde défaite à l'aller, concédée dans sa salle d'Antarès (56-70). Il n'y a donc rien de très surprenant à ce que le MSB ait vu les portes des groupes se refermer sur son nez, ce vendredi en Russie, à l'issue d'un match retour qui n'aura été disputé que deux quart-temps (87-66). Et encore, c'est être généreux avec les joueurs de J.D. Jackson de dire qu'ils ont rivalisé jusqu'à la pause. L'Eurocoupe comme consolation Car ils n'ont en fait connu que quelques minutes d'euphorie dans le deuxième quart. C'est quand ils ont réellement eu la tête dans le seau, après un lay-up de Savrasenko (30-17, 13e), que les Manceaux ont effectivement réagi. Pour l'honneur. Acker, transparent autrement, s'est réveillé d'un coup et, bien épaulé par Koffi, Kahudi-Lombahé et Covile, a remis les siens sur les bons rails pour atteindre la pause à seulement une longueur du Khimki (36-35, 20e). Avant de repasser devant au retour des vestiaires... quelques secondes seulement. Autrement, Le Mans a peiné pour exister. Koffi, meilleur joueur sarthois, a eu beau compiler 15 points et 6 rebonds, il a surtout été très adroit sur la ligne des lancers francs (9/10). Insuffisant pour chatouiller une formation moscovite à 61% à deux points et 57% derrière la ligne (!), portée par Langford (16 points, 3 passes) et Kelati (17 points). Surclassé dans le premier (24-15), le troisième (28-16) et le dernier acte (23-15), le MSB devra se contenter de l'Eurocoupe cette saison. Comme Villeurbanne, qu'il avait pourtant éliminé au tour précédent. Cholet, champion de France en titre, sera le seul club de Pro A cette saison en Euroligue. Une première depuis dix ans (*), confirmation que le basket français n'est vraiment pas au mieux. --------------------------------------------------------- (*) A l'époque, les meilleures équipes européennes avaient été réparties dans deux compétitions: l'Euroligue organisée par l'Uleb et la Suproligue sous l'égide de la Fiba. Pau-Orthez et Villeurbanne avaient pris part à cette dernière.